Partagez

Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité




Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Empty
MessageSujet: Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] EmptyVen 2 Déc - 18:52

Pour être en forme.


Karot venait de sortir de son lit, il était à peine six heures du matin et il n'avait rien à faire de particulier de ce fait... Enfin, c'était sûrement ce que vous étiez en train de penser là, non ? Eh bien, si ce n'était pas le cas, je vous annonce que vous aviez bien raison. Le jeune homme qu'était Karot avait beaucoup de choses à faire même si ce n'était encore que six heures à sa montre et que le soleil n'était pas même pas encore levé. Il devait tout d'abord prendre sa douche mais cela paraissait plutôt logique cependant... Avant de vous révéler la suite du programme, il fallait bien qu'il commence par le début non ? Alors, il se devait d'abord d'aller prendre sa douche, elle n'était pas loin de sa chambre de toute façon, à peine à quelques mètres de son lit en fait. Vous voulez savoir comment était la chambre de Karot ? Eh bien, elle était immense pour commencer, sûrement plusieurs dizaines de mètres carrés, et peut-être même plus grand qu'un studio... C'était un peu trop grand à son goût mais au moins il pouvait faire plein de choses dans sa chambre, il l'avait aménagé de sorte à avoir beaucoup d'espace pour faire quelques petits trucs qu'il aimait bien faire lorsqu'il ne s'entraînait pas et qu'il ne travaillait pas. Après tout, le jeune homme avait plusieurs passions dont personne n'avait connaissance jusqu'à ce jour.

Bref, il se dirigeait maintenant vers la salle du bain qui se trouvait à l'étage où se trouvait sa chambre et donc son lit, c'était le plus proche donc c'était le plus logique vous ne pensez pas ? Ah... Je ne vous avais pas dit que Karot possédait un Duplex de plusieurs étages, six pour être précis avec la terrasse qui composait un septième étage dans un certain sens et un Parking souterrain ? Eh bien, maintenant vous le savez et vous avez donc deviné que le jeune homme était plutôt riche... Il était le fils d'un Yakuza, du chef de l'une des Familles les plus puissantes du Japon pour être un peu plus précis mais bon... Était-ce réellement important ? Vous trouvez vous ? Ce n'était pas le cas pour Karot en tout cas, il avait tellement l'habitude que cela lui paraissait plutôt banal... Enfin, il savait que c'était pas normal mais il ne trouvait pas non plus cela si bizarre que ça. Juste assez rare il fallait l'avouer. Bref, le jeune Yakuza était donc en train de prendre sa douche dans sa salle de bain qui... Vous vous en doutez sûrement, était aussi gigantesque que sa chambre enfin... Au niveau d'une salle de bain je vous rassure, chaque pièce de Karot équivalait à une taille supérieure à un studio à part ses douches et ses chambres. Enfin, pour les deux derniers étages en tout cas, parce que pour les bureaux et la partie travail c'était un peu différent.

Après avoir pris sa douche, il se dit qu'il devait sûrement faire ce qu'il avait à faire, il était 6h30 du matin tout de même et il ne fallait pas qu'il prenne de retard sur son programme habituel ou plutôt devrais-je dire quotidien... Oui, car il faisait la même chose à peu près tous les matins à quelques exceptions près, je vais d'ailleurs arrêter de vous faire languir et vous révéler ce dont je vous parle depuis désormais quelques temps et que le jeune Karot se devait de faire tous les matins entre 6h et environ 12h... Il avait tout simplement son entraînement qui était, comme dit précédemment, quotidien et qu'il se devait de faire, non pas par réelle obligation mais par une habitude et un besoin tous deux plutôt forts. Vous vous demandez peut-être d'où cela pouvait-il bien venir ? Ou peut-être le savez-vous déjà en fait ? Pour ceux qui connaissent un peu la figure et le personnage qu'était Karot, vous devriez même le savoir... Surtout si vous le connaissez depuis un certain temps mais bon... Quoi qu'il en soit, je vais vous le dire, tout cela venait de l'enfance de ce dernier qui avait été rythmé par un entraînement régulier et bien entendu, comme à ce jour, quotidien sauf exceptions. Autant dire que c'était parfaitement lié à son éducation et qu'il n'avait pas envie de se débarrasser de cette dernière, bien au contraire.

Bref, pour s'entraîner, le jeune homme décida d'aller dans sa salle d'entraînement, il fallait bien qu'elle lui serve à quelque chose non ? Et puis, il devait avouer que c'était la seule partie qu'il avait lui-même demandé à l'architecte pour son Duplex. Sa salle d'entraînement était sûrement la plus grande salle de tout le Duplex d'ailleurs étant donné qu'elle prenait un étage entier, le quatrième. Ce n'était pas rien je vous l'accorde mais il avait préféré demander le maximum afin d'être sûr d'avoir assez de place pour exécuter tous les entraînements qu'il désirait. A part le jogging qu'il préférait faire dehors, question d'habitude et il trouvait que c'était mieux que de rester enfermé toute la matinée dans sa salle d'entraînement, bien que ça lui arrivait parfois lors de ses entraînements au combat les plus intensifs. Mais aujourd'hui, il allait se contenter de l'entraînement traditionnel composé comme toujours des exercices musculaires comme les pompes et les abdominaux ainsi que les flexions et les tractions bien entendu. Mais la partie la plus intéressante demeurait sans doute celle qui suivait où le jeune homme s'entraînait à faire ses passes d'Arts Martiaux et de Katanas. C'était l'un des moments qu'il préférait dans son entraînement et il aurait bien aimé avoir des partenaires d'entraînements ou même... Il venait d'avoir une idée, il faudrait qu'il en parle à Nana quand il la reverrait, sûrement pas aujourd'hui.

Karot venait de terminer la deuxième partie de son entraînement qui consistait comme je viens de le dire aux Arts Martiaux et aux Katanas pour simplifier les choses. Il devait donc passer à la troisième et dernière partie de ce dernier, autrement dit aller courir et pour se faire... Il avait décidé de se diriger vers la forêt, pourquoi ? Cela lui rappelait son enfance, vous n'avez pas encore compris que Karot fonctionnait beaucoup par rapport aux souvenirs qu'il avait dans quand il habitait encore avec ses parents, cela ne faisait pas si longtemps que cela. Le jeune homme se souvenait qu'il avait rencontré Nana quelques jours avant ce jour et que lorsqu'il l'avait rencontré, cela ne faisait pas longtemps qu'il était parti de chez lui, peut-être une semaine ou deux... La preuve ça allait à peine faire trois semaines là. Karot pensait à tout cela tout en courant, il devait être aux environs de 9h30 et peut-être bientôt 10h d'ailleurs étant donné que le soleil était levé depuis pas mal de temps maintenant. Il était près d'un lac de la forêt, oui il savait où se trouvaient tous les endroits intéressants et importants étant donné que c'était la forêt de son enfance. Bah oui, il s'était souvent entraîné dans cette forêt avant, quand il était encore dans le temple avec ses parents donc c'était un peu logique par contre... Quelle ne fut pas sa surprise quand il vit un inconnu en ces lieux, c'était pourtant assez loin dans la forêt avec de fortes chances de se perdre d'ailleurs. Karot s'approcha donc de l'homme en question avec un sourire, oui c'était un homme. Une fois arrivé près de lui, il le regarda avant de s'adresser à lui.


"C'est une surprise de rencontrer quelqu'un ici, c'est plutôt rare... Seriez-vous perdu ? Je m'appelle Karot Ryuu, j'espère que je ne vous dérange pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Empty
MessageSujet: Re: Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] EmptyDim 4 Déc - 10:10

    Pas de boulot aujourd'hui, que c'est bien ! Il est bon de se lever le matin en se disant "Bon, je vais au moins avoir mon matin tranquille !". Parce que bon, il ne fallait pas non plus oublier que des demandes pouvait être formulées dans la journée. Mais au moins, le boulot ne sera que l'après-midi, et ça, c'était sûr à 100%. Et qui dit pas de boulot, dit grasse matinée ! Enfin presque, je n'arrive jamais à dormir autant. Donc par là j'entends juste me réveiller plus tard que d'habitude, dans les alentours de 9 ou 10 heures. C'est déjà pas mal quand on sait que parfois je dois me lever à 6heures...

    L'heure était donc venue et je sortais enfin de mon lit après avoir pas mal tourné sur moi-même pour essayer de retrouver le sommeil en vain. Pour se réveiller définitivement, je me dirige vers ma petite salle de bain pour prendre une douche. Vous, vous restez derrière la porte, je veux pas de voyeurs !

    Bon, me voilà tout propre, habillé comme à mon habitude et tutti quanti. Maintenant manger ! Mon estomac commence à gargouiller il est temps de le satisfaire ! Bon, il devra attendre que le micro-ondes réchauffe mon lait... En attendant, je sors les céréales. Une minute, le lait est prêt,je peux enfin remplir mon estomac pour la matinée. Maintenant, une question se posait : qu'est-ce que j'allais faire ce matin?

    Je n'avais pas grand chose à faire en vérité, puis me vint l'envie de me promener en pleine forêt. allez savoir pourquoi. Je pris donc un sac à dos et je me lançais à l'aventure. et le terme était bien mieux choisi qu'on ne pourrait le penser. En effet, le sens de l'orientation et moi, on est pas très très copains. Il m'aide de temps en temps, mais il y a des fois où on se demande si il est là. Aujourd'hui faisait partie de cette deuxième catégorie. Je m'étais enfoncé très loin dans la forêt, profitant du calme, de l'air frais et de l'ombre, mais vint un moment où je commençais à me sentir perdu. Les mains dans les poches, je cherchais quelque indice m'indiquant la sortie. Le problème, c'est que tous les arbres se ressemblent.
    La galère !

    Heureusement, quelqu'un passa par là. Un jeune homme blond, plus grand que moi bien sûr. Il me demanda si j'étais perdu. En temps normal, je n'aurais pas répondu par l'affirmative pour garder ma dignité, mais là, mon estomac recommençait à crier famine.

    "Mmmh, effectivement, je me suis un peu perdu à force d'avancer... Vous ne me dérangez absolument pas, au contraire un peu d'aide pour sortir serait la bienvenue... Je m'appelle Shiraho Kokaku !"

    Karot Ryuu sera-t-il mon sauveur?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Empty
MessageSujet: Re: Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] EmptyMer 7 Déc - 22:27

Au cœur de la forêt.


Le cœur de la forêt... C'était un endroit qu'il valait mieux ne pas atteindre lorsqu'on ne connaissait pas la forêt par cœur justement. Pourquoi ? Premièrement parce qu'il était très dur de s'en sortir pour diverses raisons et aussi parce que la nuit... Des animaux sauvages sortaient, normal puisque c'était leur territoire et qu'ils évitaient déjà de sortir la journée, enfin...Ils sortaient la journée et chassaient la nuit pour être plus exact et plus précis. Et, les animaux sauvages étaient très puissants pour un humain normal si je puis dire, par là je voulais dire un humain qui n'avait pas reçu de formation de combat ou qui en tout cas ne savait pas se battre ou même se défendre car ce genre de personnes existaient bien et pas en quantité minimale je puis vous l'assurer malheureusement. Lorsqu'il était encore jeune, bien qu'il n'était pas encore vieux donc ce n'était peut-être pas la meilleure des expressions à utiliser présentement. Alors je dirais plutôt, lorsque Karot était encore un petit enfant, il avait souvent eu à affronter ces bêtes féroces et il avait reçu maintes blessures mais bon... Avec le temps, il avait fini par facilement les mettre hors d'état de nuire et il était... Comme qui dirait, respecté et craint à travers toute la forêt. C'était assez étrange vous ne trouvez pas ? Il y avait des choses qu'on ne pouvait pas expliquer.

Bon, au moins le jeune homme qu'était Karot ne venait pas de déranger son interlocuteur en lui parlant, normal étant donné que ce dernier avait besoin d'aide étant donné qu'il ne semblait pas connaître la forêt. En tout cas pas aussi bien que le jeune Yakuza la connaissait et surtout pas assez pour s'en sortir facilement. Il y avait toujours beaucoup de possibilités pour sortir lorsque personne n'arrivait mais... Entre le fait de se balader complètement au hasard en espérant un jour trouver la sortie et tout simplement attendre que quelqu'un arrive... C'était un paradoxe de la nature, cette dernière était quelque chose de très important mais elle pouvait aussi se retrouver être un ennemi des plus puissants et destructeurs, prenez par exemple les raz-de-marrés, les séismes et les éruptions volcaniques et bien entendu j'en passe vous vous en douterez. Mais je ne sais pas vraiment si tout cela vous intéresse, le jeune Karot avait eu beaucoup d'expériences durant son enfance et c'était pour cela qu'il pouvait parler d'énormément de choses malgré son très jeune âge. C'était peut-être étrange pour beaucoup de personnes mais il trouvait cela parfaitement normal lui, il fallait qu'il en sache beaucoup sur le monde extérieur dès son plus jeune âge si il voulait être digne d'être le futur chef des Ryuu, la fameuse famille de Yakuza dont il était l'héritier.

Le jeune homme avait dit qu'il s'appelait Shiraho Kokaku, un nom que le jeune Karot n'était pas sûr d'avoir entendu une fois dans sa vie mais il était possible que sa famille soit connue au sein de la famille de Karot, pour peu que celui-ci faisait parti d'une famille plus ou moins importante bien entendu, c'était une chose que le jeune homme ne pouvait pas savoir comme cela. Vous vous voyez vous aborder quelqu'un et directement lui demander son curriculum vitae ? Ce n'était pas du tout le genre du jeune homme qu'était Karot en tout cas, ça ressemblait trop à une enquête à son goût et il n'était pas inspecteur jusqu'à preuve du contraire, non il était récupérateur lui. Il avait des services de renseignements si il voulait savoir quelque chose mais bon... Dire que c'était les siens était peut-être un peu une altération de la vérité mais pas complète en fin de compte. Dans la théorie, les services de renseignements étaient seulement au service de son père justement mais... Dans les faits, le futur héritier pouvait parfaitement les utiliser à sa guise et son grand-père encore plus ayant été un chef de la Famille Ryuu aussi. Karot connaissait une partie de l'histoire de sa famille mais il lui restait encore beaucoup de choses à apprendre mais il était toujours trop tôt d'après les adultes... Il en apprenait un peu à chaque fois qu'il y allait ou presque mais bon... C'était trop peu justement mais il s'en contentait quand même.

Parlons avec sincérité, le jeune homme qu'était Shiraho Kokaku était plus petit que le jeune homme qu'était Karot Dragon mais était-ce pour autant une raison de dire qu'il était petit ? Il devait sûrement faire dans les 1m60 peut-être un peu plus bien entendu mais sûrement pas moins en tout cas, à moins que la faculté d'observation de Karot se soit énormément dégradée malgré son jeune âge ce qui était peu probable. Il était blond comme Karot et ses cheveux étaient noués en tresse et semblaient descendre jusque dans son dos, ses yeux quant à eux étaient marrons clairs. Il n'avait pas des traits extraordinaires, ils étaient même plutôt ordinaires dans un certain sens. Il portait un long manteau rouge, c'était la couleur préférée du jeune homme et c'était d'ailleurs sûrement pour cela que c'était l'une des premières choses qu'il avait remarqué chez le jeune Shiraho qui semblait plus vieux que lui de quelques années et puis... On ne va pas se mentir, le rouge était une couleur plutôt voyante vous ne trouvez pas ? Ce n'était pas du tout un reproche et c'était même une qualité que clamait bien souvent le jeune homme qu'était Karot, n'oubliez pas que c'était sa couleur préférée tout de même. Mais passons, les goûts de Karot pour les couleurs n'étaient sûrement pas des choses qui vous intéressaient réellement n'est-ce pas ?

Le jeune Karot se demandait bien ce qu'il pouvait faire dans les circonstances actuelles... Bien entendu, il allait aider la personne qu'il avait en face de lui mais il ne savait pas vraiment de quelle façon à dire vrai, il y avait beaucoup de possibilités pour aider cet homme qu'était Shiraho Kokaku. L'une des plus simples serait sûrement de l'amener chez lui étant donné qu'il n'habitait pas très loin d'ici, il ne parlait pas de son duplex de luxe là... Il parlait de son vrai chez lui mais... Amener un inconnu comme ça était un peu bizarre non ? Quoi que pour lui ça ne l'était pas du tout, c'était ce qu'on appelait l'hospitalité bien qu'elle était sûrement un peu poussée à ce niveau mais peu importe non ? Restait à savoir si sa famille était chez lui à cette heure-ci et il en doutait un peu étant donné qu'ils étaient en ce moment-même dans un tournant financier des plus importants, une grosse affaire si vous préférez. Karot n'en connaissait pas les détails car ça ne l'intéressait pas du tout mais il savait d'ores et déjà que ce n'était rien de bien légal tout cela mais bon... En même temps, la légalité et le fait d'être Yakuza étaient deux choses qui s'accordaient assez mal à la connaissance du jeune Yakuza justement. Bref, il regarda donc son interlocuteur avec son habituel sourire, celui qui ne le quittait quasiment jamais.


"Ah les pertes sont fréquentes ici. Eh bien, nous sommes un peu loin de la sortie à vrai dire mais même si cela paraît un peu soudain, je peux vous inviter chez moi étant donné que je dois y passer pour le repas de midi et qu'il semble que ayez aussi faim ? Quoi qu'il en soit, enchanté Shira' si je peux vous appeler ainsi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Empty
MessageSujet: Re: Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] EmptyDim 11 Déc - 10:20

    Il m'invitait carrément à venir chez lui? C'est un peu... prématuré non? On vient à peine de se rencontrer... Mais d'un autre côté, j'avais un plutôt bon feeling avec lui. Il ne me semblait pas méchant comme gars, et même s'il cachait son jeu, moi aussi j'avais des tours dans ma manche... et ce n'était pas qu'une expression ! Mon gant ne laissait pas deviner mon bras de métal dans lequel se cache une lame. Donc s'il y a quelque problème avec ce Karot, je serai en mesure de me défendre. En plus, il ne semblait pas armé. Mon estomac répondit avant moi en grognant, ce qui me fit sourire.

    "Allez-y c'est toujours plus court. Ma foi, j'accepte votre demande, j'ai pas mangé depuis ce matin ça fait trop pour mon estomac !"

    Ainsi je suivis l'étranger aux cheveux blonds, en silence, qui semblait bien connaître la forêt. J'avais un peu de mal à comprendre comment il pouvait se déplacer parmi cette multitude d'arbres tous aussi grands les uns que les autres, tous aussi ressemblants. Mais enfin, le chemin se faisait, la lumière devenait de plus en plus présente jusqu'à ce que l'on sorte totalement de la forêt.

    "Ouais ! On est enfin dehors ! Merci Karot !"

    Ainsi nous pûmes continuer le chemin en discutant. Peut-être était-ce l'air de la forêt qui me liait la langue jusque là, mais maintenant c'était fini, j'étais plus en confiance.

    "Dis, tu fais quoi dans la vie toi?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Empty
MessageSujet: Re: Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] EmptyLun 12 Déc - 15:08

Oui, nous sommes dehors.


En y repensant, cela paraissait vraiment prématuré. Vous connaissez beaucoup de personnes qui invitaient un inconnu chez eux le premier jour vous ? Non, moi non plus je dois vous l'avouer mais bon... Vous ne connaissez pas non plus beaucoup de Yakuza il me semble, si ? Donc, il n'y avait rien d'étonnant ou plutôt devrais-je dire, essayez de ne pas être étonnés pour si peu parce que sinon... Vous n'avez pas fini d'être étonnés je peux vous l'affirmer. Il y avait tant de choses dans cette ville et même dans ce monde qui était pourtant la Terre qui étaient des plus étranges. Tant de choses qu'il était impossible d'expliquer et cela faisait bien longtemps que le jeune homme qu'était Karot avait compris qu'il ne servait parfois à rien de trouver des réponses, des pistes oui... Mais des réponses concrètes, pas vraiment. Bon, le dénommé Shiraho n'était pas dérangé par le fait que le jeune Karot aie un peu raccourci son prénom pour aller plus vite justement, tant mieux d'ailleurs, c'était plus simple vous ne trouvez pas ? Et puis c'était plutôt amical, bien qu'ils ne se connaissaient pas vraiment en définitif. Depuis ce matin ? Cela faisait beaucoup pour un estomac, surtout un comme celui de Karot en tout cas... Pour faire court, le jeune homme n'aurait sûrement pas été capable de tenir une demi-journée sans manger, ou avec de grandes difficultés en tout cas.

"Tant mieux, depuis ce matin ? Ah oui, ça fait plutôt long en effet. Je ne pourrais pas tenir aussi longtemps je pense."

Cela devait être étrange pour quelqu'un de la ville de se retrouver en pleine forêt et d'être parfaitement guidé malgré cela... Bah, oui, c'était comme lorsqu'un campagnard arrivait soudainement en pleine ville, il était aisé de comprendre qu'il serait sûrement perdu au début... C'était une simple question d'habitude après mais bon, dans la forêt c'était tout de même un peu plus compliqué qu'en ville. Enfin, c'était en tout cas ce que se disait le jeune homme mais il n'avait pas la science infuse et il y avait des chances qu'il se trompe, personne n'était à l'abri d'une erreur après tout et il acceptait parfaitement ses erreurs lorsqu'il en faisait aussi rare cela soit-il. Il était capable de contester et même d'obtenir gain de cause étant donné qu'il savait très bien parler et qu'il avait une maîtrise parfaite de la langue et de l'argumentation mais ce n'était pas vraiment son genre si vous voyez un peu ce que je veux dire. Peu de temps après avoir marché à travers la forêt, ils étaient sortis de cette dernière. Bah oui, ce n'était pas parce qu'ils étaient au cœur de la forêt que cela voulait dire qu'ils allaient devoir marcher des heures, il suffisait de connaître les bons raccourcis et vous vous en doutez sûrement mais... Le jeune homme les connaissait tous sur le bout des doigts, il avait vécu ici au cas où vous auriez oublié ou au cas où vous ne le sauriez pas.

Shiraho Kokaku remercia Karot et cela fit sourire ce dernier... Ils avaient vraiment des habitudes différentes ceux de la ville, non pas que Karot était un campagnard hein... Il était d'ailleurs bien moins habitué à la ville que ces derniers dans un certain sens étant donné qu'il avait grandi dans un temple lui, il connaissait la civilisation et la ville mais pour cette dernière... C'était plus une vision qu'une connaissance qu'il avait et plus le temps passait plus il voyait à quel point son éducation était différente de celle de la plupart des enfants de Shinjuku, bien entendu cette dernière variait d'une famille à une autre mais par exemple... Même si cela avait pu paraître des plus bizarres, inviter un inconnu chez lui et lui proposer le couvert voire même l'hospitalité était quelque chose de parfaitement normal, aider une personne dans le besoin aussi mais ce n'était pas seulement lui... Enfin, il n'était pas le seul à être ainsi, enfin peut-être mais c'était très peu probable, c'était juste être serviable après tout. Qu'est-ce que Karot faisait dans la vie hein ? C'était ce que lui avait demandé son interlocuteur alors qu'ils étaient en train de marcher tout en discutant vous l'aurez bien compris. Ils étaient presque au niveau du temple qui était bien entendu très proche de la forêt et plus ou moins éloigné de la ville et assurément de la pollution. Il esquissa alors un sourire comme à son habitude.


"C'est un plaisir de pouvoir t'aider, et pour répondre à ta question je suis récupérateur et toi ? On est presque arrivés chez moi, j'habite dans un temple. Je préfère te prévenir."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Empty
MessageSujet: Re: Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] EmptySam 17 Déc - 9:25

    Il semblait comprendre ma faim. Un gros mangeur? Pourtant il n'en avait pas la carrure. Mais bon, il est des gens comme ça qui, bien que mangeant beaucoup, restent fins. Il souriait souvent, et moi je lui rendait ses sourires. Il était sympathique comme garçon. On avançait jusqu'à je ne sais trop où, mais la réponse à ma question me fit me stopper net. c'était fort dommage. Transporteurs et Récupérateurs étaient plus opposés que vis-à-vis des Protecteurs. Autant avec les Protecteurs les missions pouvaient être communes, autant avec les Récupérateurs on était plutôt face à face. Quand mon compagnon se rendit compte que je m'étais stoppé, et quand il se fut retourné, je répondis.

    "Hé bien c'est que... Moi je suis Transporteur..."

    Je pense qu'il devait comprendre ce que cela voulait dire, il ne m'avait pas l'air bien bête ce Karot. Bien sûr, on pouvait toujours... rester amis... au risque de devoir combattre lors de missions... Tout au moins, je l'espérais au fond de moi, j'avais un bon feeling avec cette personne, bien qu'habiter dans un temple me semble un peu bizarre...

    Je lui aurais bien dit que je voulais qu'on reste amis, mais j'attendais d'abord, en silence, sa réaction...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Empty
MessageSujet: Re: Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] EmptySam 17 Déc - 21:57

Ennemis ?


Oui, même si il semblait que le jeune homme ne mangeait que peu, enfin de manière convenable car il était quand même loin de l'anorexie, il mangeait énormément... Sûrement plus que la plupart des personnes qu'il connaissait pour ne pas dire toutes les personnes en question, mais il y avait des chances que ce soit le cas pour vous dire la vérité enfin... N'oubliez tout de même pas que le jeune homme était constitué uniquement de muscles, il avait de la graisse car c'était essentiel à l'Homme mais elle n'était pas visible étant recouverte entièrement par la masse musculaire et... Malgré ce que les médisants auraient pu dire, le jeune homme qu'était Karot ne prenait aucune sorte de produits et ne suivait aucun régime particulier, il aimait bien trop la nourriture pour faire un régime ou même quelque chose y ressemblant. De toute façon, vu l'entraînement intensif qu'il suivait de manière quotidienne depuis qu'il était tout jeune, il avait toujours eu besoin de se nourrir de manière à ne pas tomber dans les pommes en pleine journée ou même durant un entraînement, vous devez un peu voir de quoi je parle non ? Si vous vous entraînez, ne serait-ce qu'un tout petit peu, vous devriez vous rendre compte que vous avez besoin de plus d'énergie et donc de nourriture pour tenir des entraînements intensifs non ?

Alors comme ça, le jeune homme qu'était Shiraho Kokaku était un transporteur et donc un rival potentiel de Karot lors d'une mission de récupération... Cela faisait d'eux des ennemis dans un certain sens mais c'était un peu les conventions si vous voyez un peu ce que je veux dire mais... Ce n'était pas le genre du jeune Yakuza de faire dans la normalité, son lieu d'habitation en témoignait non ? Bien qu'il ne soit pas dépendant de sa volonté en définitif, il habitait dans un Duplex de plusieurs étages, c'était une autre preuve non ? En fait non, cela prouvait juste qu'il était excessivement riche bien qu'il fasse aussi dans les œuvres caritatives, enfin c'était ce qu'il comptait faire en tout cas. Mais bref, tout ça pour dire que le fait que son ami, bien que nouveau, qu'était Shira soit transporteur ne le dérangeait pas le moins du monde. Ses parents lui avaient toujours dit qu'il fallait être capable de différencier le travail et la vie privée, n'était-ce pas une occasion de le faire ? Il avait trois vies à différencier mais il était prêt à gérer tout cela, vous vous demandez quelles étaient ces trois vies ? Sa vie normale, de citoyen très riche et qui se devait de vivre un peu comme n'importe qui bien qu'il ne pouvait pas se permettre d'aller à l'école... Peut-être qu'il essaierait d'y aller un jour. Sa vie de Yakuza dont je n'ai pas besoin de vous expliciter les détails je pense, et sa vie de récupérateur qui était aussi différente des deux et dont vous avez sûrement idée mais... En fin de compte, toutes ces vies se rassemblaient pour en faire une seule qu'il fallait cependant parfois séparer, bizarre comme expression n'est-ce pas ? Il le regarda en souriant toujours.


"Et alors ? Nos métiers divergent, mais quelle importance ? Allez viens, je commence à avoir faim moi."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Empty
MessageSujet: Re: Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] EmptyMer 21 Déc - 13:57

    Un soupir de soulagement s'échappa de mes lèvres. J'avais parfois une vision un peu stéréotypée du monde, je dois bien l'avouer. Mais au moins, cette opposition dans les occupations ne gênera pas notre relation. Il faudra juste être prêt à devoir se battre s'il le faut. D'un côté cela m'ennuyait, de l'autre j'avais bien envie de voir ses techniques. Avec un sourire, je répondis :

    "Tu as raison, ce ne sont que préjugés ! Je te suis !"

    La balade se continua sans autre incident du même genre jusqu'à arriver devant un temple. Il m'avait prévenu habiter dans une telle demeure, je ne fus donc pas trop choqué. Au contraire, c'était plutôt beau, et spacieux. J'avais la bouche grande ouverte devant la bâtisse.

    "Ouaaaaaah ! C'est beauu !"

    Il m'invita ensuite à entrer et l'intérieur était à la hauteur de l'extérieur. Comme l'on pouvait s'y attendre d'une habitation pareille, la place ne manquait pas. Il n'y avait personne à part nous deux, il m'emmena vers la cuisine. Alors que nous mangions, je ne pus réprimer une question.

    "Mais, pourquoi tu habites ici? Une cachette? Une cause religieuse?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Empty
MessageSujet: Re: Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] EmptyVen 23 Déc - 12:42

Mon Chez Moi Natal.


Le jeune homme qui portait le nom de Shiraho Kokaku et que le jeune Yakuza qu'était Karot avait décidé de nommé Shira pour aller plus vite semblait soulagé du fait que la différence voire même l'opposition entre leurs métiers ne gênent pas les relations amicales qui étaient en train de naître entre eux, c'était bon signe car cela voulait dire que ce dernier n'était pas le type de personne à avoir une vision de la vie totalement erronée car basée sur des stéréotypes. Certes, tout le monde croyait à quelques stéréotypes mais les personnes intelligentes étaient celles qui étaient capables de se rendre compte que parmi tous ces stéréotypes qui existaient, il y en avait qui n'étaient pas tout le temps vrai, et pas qu'un peu. De toute façon, même si ils avaient à s'affronter un jour, les amis s'affrontaient souvent pour s'amuser ou pour tester leur force, sans envie de meurtre voilà tout alors... Il fallait supposer que cela se passerait de la même façon lors d'une mission bien que les enjeux seraient quelque peu différents et beaucoup plus importants mais bon... Quoi qu'il en soit, ils n'y étaient pas encore et ils étaient sûrement loin d'y être, quoi qu'on ne pouvait pas savoir ce que l'avenir nous réservait ni rien d'autre concernant le temps d'ailleurs mais passons, pour le moment ils avaient tous les deux faim et ça, c'était très important.

Voilà, Shira avait utilisé le bon mot, tous ces stéréotypes n'étaient que des préjugés très stupides mis en place par... Par qui d'ailleurs ? Sûrement plusieurs imbéciles vous ne pensez pas ? Enfin, Karot n'en savait rien, il ne s'intéressait pas vraiment à l'origine de tous les mots, enfin aux auteurs de ces derniers pour être plus précis, il avait tout de même plus intéressant et important à faire vous ne pensez pas ? Il était un adolescent donc il n'avait pas forcément à s'intéresser à ce genre de choses et en plus il était récupérateur et Yakuza alors, avec tout ce qu'il fallait savoir dans ces deux disciplines, il n'avait pas le temps de s'intéresser à des choses plus ou moins inutiles pour lui. Ah oui, je ne vous avais pas dit à quel point le temple dans lequel vivait Karot était grand, il avait l'air plutôt luxueux et pour cause il l'était mais c'était seulement pour décourager les personnes de l'extérieur de tenter quoi que ce soit à l'encontre de ce lieu très important pour la génération actuelle de la Famille Ryuu. Le nombre d'armes présentes dans cette bâtisse était plutôt impressionnant, Karot avait bien sûr ses deux Katanas au niveau de sa ceinture comme toujours bien que parfaitement dissimulés comme c'était illégal... Enfin, il était Yakuza donc, niveau légalité il n'avait pas vraiment de limitation si vous voyez ce que je veux dire.

Il trouvait que c'était beau ? Tant mieux, il fallait dire qu'ils s'étaient donné du mal pour rendre cet endroit le plus agréable à regarder possible tout en gardant le confort et l'espace nécessaires à la vie d'entraînement à laquelle ils se soumettaient au moins jusqu'à leur adolescence, à partir de laquelle ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient de leur vie étant considérés comme assez grand pour vivre leur vie comme ils l'entendaient. Comme vous vous en doutez sûrement, l'intérieur aussi était plutôt luxueux et était en parfait accord avec l'extérieur, normal après tout, le contraire aurait été plutôt étrange et assez ridicule ne pensez-vous pas ? Karot si en tout cas. La raison pour laquelle il vivait ici ? Avait-il seulement besoin d'une raison pour vivre dans un tel lieu ? Il était seulement différent des autres personnes qu'on pouvait croiser à tous les coins de rues et il préférait largement être comme cela, il n'aimait pas être comme les autres, il préférait se démarquer et ce, depuis toujours. Néanmoins, il y avait en effet une cause assez particulière à ce choix d'habitation mais soyons clairs, Karot ne vivait plus ici depuis quelques semaines maintenant, il vivait dans son duplex, seul. Et il travaillait aussi dans celui-ci parfois, enfin... Rien à voir avec le temple dans lequel il avait grandi en résumé... Il était un peu nostalgique il devait l'avouer mais il souriait toujours.


"Je ne vis plus vraiment ici, j'ai déménagé pour habiter seul il y a quelques semaines. Cependant, la raison pour laquelle je vivais ici avec mes parents est très simple, c'est tout simplement car nous sommes soumis à un entraînement très rigoureux jusqu'à notre adolescence. Pour tout te dire, je suis un Yakuza. Je te ferai visiter après si tu veux ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Empty
MessageSujet: Re: Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] EmptyLun 9 Jan - 18:07

    Tandis que j'admirais un peu la décoration et la taille de l'habitation, Karot m'expliquait les raisons de sa vie ici. Un entraînement de yakuza dans un temple. Je ne suis pas très au courant des traditions de ces gens-là alors bon, je ne cherche pas à comprendre pourquoi dans un temple... Quant au fait qu'il n'habitait plus ici, sûrement avait-il fini ledit entraînement... Il me proposa ensuite de me faire visiter après un petit casse-croûte, la raison initiale d ma venue ici.

    "Ho oui je veux bien pour la visite !"

    Nous arrivâmes enfin à la cuisine où nous prîmes un sandwich pour se remplir l'estomac. Je n'allais pas non plus prendre plus, je ne suis pas là pour abuser de son hospitalité. Je ne parle pas la bouche pleine, ce fut donc en silence que nous mangions. Mais une question me venait en repensant à la réplique précédente, un truc un peu pas logique.

    "Mais, si tu as déménagé, pourquoi on est venus ici?"

    Ce n'était pas des masses important mais j'avais mon petit côté curieux. Et puis, rentrer là où on n'habite plus, ça me semblait un peu bizarre...


[HRP : vraiment désolé je t'avais complètement zappé mon pauvre Karot -_-]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Empty
MessageSujet: Re: Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] EmptyLun 9 Jan - 21:58

C'est particulier dans la famille.


Pour vous dire la vérité, la Famille de Karot ne respectait pas forcément les règles de bases de la Mafia Japonaise, même si ils étaient Yakuza, ils se permettaient beaucoup de choses qu'aucune autre famille n'aurait pu oser se permettre de penser pouvoir avoir l'idée que c'était possible. Ce n'était pas seulement parce qu'ils étaient une des Familles les plus puissantes du Japon qu'ils se permettaient cela, c'était même plutôt l'inverse dans un certain sens. C'était le cran dont les Ryuu avaient toujours fait preuve et le fait que leur courage soit sans failles quoi qu'il advienne qui les avait propulsé dans le Top 3 des Familles Mafieuses Japonaises les plus puissantes et redoutées bien entendu. La différence d'éducation qu'avait subi Karot face à celle de la plupart des fils de chef Yakuza reposait dans une chose très importante... Normalement, le fils n'était pas destiné à hériter de la famille directement après son Père chez les Yakuza, c'était le frère cadet ou quelqu'un que le Père désignait lui-même qui prenait la tête de la Famille mais dans la Famille de Karot... Du moins pour cette génération, c'était différent car, depuis sa naissance, Karot était destiné à hériter des Ryuu à 18 ans. Et il devait prendre son envol à 16 ans, tout avait été décidé mais il n'était pas sûr d'être d'accord enfin... Il n'était pas réellement au courant à vrai dire.

C'était bien, Shiraho était d'accord pour la visite. Tant mieux parce que sinon le jeune homme n'aurait pas su quoi faire de manière immédiate, il aurait dû réfléchir un petit peu. Cela ne lui aurait certes pas pris longtemps mais il n'avait pas envie de réfléchir lui qui aimait agir par instinct, enfin pour le moment seulement. Il réfléchissait souvent mais il agissait encore plus souvent par instinct réfléchi comme il s'aimait à l'appeler souvent. Vous vous demandez peut-être ce que le jeune Karot voulait dire par l'instinct réfléchi non ? Il vaut mieux expliquer les choses parfois et comme j'en suis conscient je vais vous l'expliquer par la présente, dans quelques instants en effet. Alors voilà, le jeune homme qu'était Karot avait un instinct hors du commun comme ceux qui le connaissaient le savait, d'où il lui venait ? Il n'en avait aucune idée, peut-être de son ancêtre qui avait aussi un instinct hors du commun... Enfin, je devrais plutôt dire tous ses ancêtres étant donné qu'ils semblaient tous avoir un instinct plutôt développé bien que pour le moment... Karot était celui qui avait le meilleur instinct des Ryuu. Sans doute parce qu'en plus d'avoir un instinct hors du commun, Karot avait une capacité de réflexion ultra rapide qui lui permettait de savoir de manière quasi instantané si il devait écouter son instinct ou non. C'était ça dans les grandes lignes.

Que de bonnes questions, pourquoi est-ce que Karot se trouvait en ces lieux alors qu'il n(y vivait plus depuis quelques temps déjà ? Enfin, depuis à peine quelques semaines pour être précis mais je pense que vous le savez déjà vu le nombre de fois où je l'ai répété non ? Quoi qu'il en soit, les raisons étaient plutôt simples même si elles paraissaient sûrement étrangères à une personne qu'il ne connaissait que depuis peu de temps. Enfin, normal qu'elles lui fussent étrangères étant donné qu'il ne lui en avait pas parlé quoi que... Il aurait aussi pu le deviner mais il y avait tellement de possibilités qu'il valait peut-être mieux pour lui qu'il ne s'y intéresse pas ne pensez-vous pas ? Ou plutôt qu'il n'essaie pas de devenir par lui-même devrais-je dire pour être un peu plus proche de la vérité n'est-ce pas ? Bien entendu, même si Karot était une personne qui s'aimait à être mystérieux, il n'allait pas utiliser son côté mystérieux face à son nouvel ami qu'était Shiraho Kokaku, il n'avait pas à se méfier de lui pour le moment alors pourquoi ferait-il quelque chose qui pourrait lui faire croire le contraire même si il était aussi mystérieux avec les personnes qu'il appréciait grandement. Mais passons, Karot regarda à nouveau Shira avec un grand sourire et droit dans les yeux comme il le faisait bien souvent.


"Je reviens souvent dans le temple familial pour voir mes parents et mon grand père et aussi pour en apprendre plus sur l'histoire de ma famille. Et parfois je m'entraîne ici car je ressens parfois le manque du foyer natal si tu vois ce que je veux dire. Où vis-tu toi ?"

[Je me disais aussi x).]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Empty
MessageSujet: Re: Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] EmptySam 14 Jan - 16:35

    Les sandwich étaient succulents. Y a pas à dire, c'est un lieu sympathique. Il me regarda avec un sourire pour répondre à ma question. Il était très souriant, je ne l'ai vu que sourire depuis que je l'ai rencontré. C'était loin d'être un défaut, au contraire, c'était bien de voir une personne souriante. Tant et si bien que je souriais aussi. Il était donc curieux de l'histoire de sa famille. Les yakuzas doivent certainement avoir une histoire très riche en effet. Et... le manque du foyer natal... C'est sûr que je vois tiens... Ces souvenirs mon même effacé mon sourire.

    "En effet je connais ça... Moi j'habite dans un simple appartement en ville, seul..."

    J'avais dû me trouver un appartement après que mes parents soient décédés. Moi, je ne pouvais plus du tout revenir voir le foyer familial puisqu'il n'existe plus, et je ne peux pas non plus demander à mes parents de me raconter leur histoire... Mais enfin, à quoi bon se lamenter sur le passé? Il faut avancer dans la vie. Je secouais donc la tête, comme pour que ces sombres idées s'envolent, puis repris mon sourire en passant à un autre sujet.

    "Alors, puisqu'on a fini, on la commence cette visite?"

    C'était une transition peut-être un peu brusque, mais cela m'éviterait de broyer du noir...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Empty
MessageSujet: Re: Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] EmptyLun 16 Jan - 19:54

Faisons cela.


Il y avait beaucoup de choses qui étaient propres à Karot depuis qu'il était tout petit, peut-être avez-vous déjà remarqué en si peu de temps mais... Le fait qu'il souriait tout le temps faisait parti des choses qui lui étaient propres, même si il n'avait pas forcément eu la vie parfaite, il avait eu une vie plus que convenable à bien des niveaux et puis... Qu'est-ce que ça voulait dire au juste parfait ? C'était comme un idéal, c'était quelque chose de parfaitement illusoire, une simple vision de l'esprit qui était pratiquement impossible à réaliser... Bien entendu, pratiquement impossible était loin de signifier impossible mais il fallait être conscient du peu de chances d'atteindre un idéal. Malgré tout cela, le jeune homme qu'était Karot demeurait une sorte de doux idéaliste, on lui disait souvent que son sourire qui représentait sa vision idéaliste des choses était très contagieux, il avait souvent rencontré des personnes qui n'avaient presque jamais sourit au cour de la vie et qui, quelques minutes ou quelques heures après l'avoir rencontré souriaient sans même s'en rendre compte, directement en tout cas. Mais ce que le jeune homme venait de dire semblait avoir grandement touché le jeune homme car le sourire qui était sur son visage avait disparu au moment où Karot avait prononcé ces quelques mots par rapport à l'importance de revenir aux sources.

Il connaissait cette impression de manque, ce besoin de revenir là où il avait vécu un long moment après avoir quitté le foyer familial... Mais au vu de son intonation et de bien d'autres choses, Karot pouvait voir à quel point repenser à cela semblait dur pour le jeune homme, il avait sûrement tout perdu maintenant que le jeune homme y pensait... C'était une chose qui arrivait malheureusement à beaucoup de personnes. Maintenant, le jeune homme qu'était Shira vivait seul d'après ce qu'il lui avait lui-même dit quelques secondes auparavant... Quelle tristesse, mais ce n'était pas vraiment quelque chose de nouveau... La vie ne faisait pas de cadeaux, à personne et ce, malgré les apparences. Mais bon... De toute évidence, le jeune homme que Karot avait en face de lui était très courageux et il était une personne qui avait pleinement conscience de la difficulté de la vie... Une précision, n'allez pas croire que parce que Karot était une sorte d'idéaliste, il ne se rendait pas compte de la difficulté de la vie... C'était justement car il voyait à quel point la vie pouvait être injuste qu'il possédait ce caractère de doux idéaliste, si il ne s'agissait que de lui... Il n'avait pas à se plaindre de sa situation alors, si il le pouvait, il aurait aimé tous ceux qui en avaient besoin mais il n'était pas stupide... Il n'avait pas les moyens ni le pouvoir de faire quelque chose d'une telle envergure...


"Oui, allons-y."

Commencer la visite ? C'était en effet une bonne idée et sûrement l'une des meilleures choses à faire dans la situation actuelle, ils n'avanceraient de toute façon pas en se regardant dans le blanc des yeux encore de longs instants. Tout ce que cela pourrait créer, ce serait une situation encore moins agréable dans le sens où il se sentirait sûrement de plus en plus triste car il repenserait de plus en plus à ses souvenirs qu'il semblait tenter d'enfouir au plus profond de lui-même afin de ne pas montrer ses faiblesses... Pas seulement au monde extérieur mais aussi à lui-même, il était important pour un homme de savoir qu'il n'était pas faible, un homme ne pouvait pas accepter d'être faible... C'était un peu dans les mœurs, un homme devait être fort. Quoi qu'il en soit, comme il venait de lui dire qu'ils pouvaient en effet y aller, enfin commencer cette visite pour parler avec précision, ce fut ce qu'ils firent. Enfin, Karot fit visiter la maison familiale à son nouvel ami en lui détaillant la plupart des pièces, la seule pièce dans laquelle il ne le fit pas entrer fut le sanctuaire où son grand-père lui avait enseigné tout sur sa famille. Ce n'était qu'une bâtisse parmi tant d'autres du temple mais c'était sans doute l'une des plus importantes. Une fois la visite finie, le jeune homme regarda Shiraho avec un sourire, comme toujours me direz-vous.

"Voilà, la visite est achevée. Peut-être y a-t-il autre chose que tu voudrais faire ? Nous ne sommes pas obligés de rester ici maintenant que nous avons mangé tu sais ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Empty
MessageSujet: Re: Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] EmptyMar 24 Jan - 18:14

    L'ambiance allait vraiment finir par se plomber. Même si je n'en voulais pas, quand les souvenirs remontent, c'est pas à moitié. Heureusement l'embarras ne dura pas trop longtemps, sinon, ça aurait pu mal finir pour mon moral...

    "Oui, allons-y."

    Souriant de nouveau, nous partîmes pour faire le tour de l'étonnante bâtisse qui abritait la famille de Karot. Comme l'on pouvait s'y attendre, la place n'y manquait pas. Tout était presque démesuré, mais forcément, c'était bien plus pratique pour s'entraîner, cela évitait de renverser les vases au moindre mouvement un peu trop brusque. La décoration quant à elle était sobre, mais belle. J'étais impressionné, et ce n'est pas plus mal, j'en oublie les tracas de toute à l'heure. Une fois la visite finie, il y avait une porte que l'on n'avait pas franchie. Mais je ne comptais pas insister sur ce point, il doit certainement avoir ses raisons.

    "Voilà, la visite est achevée. Peut-être y a-t-il autre chose que tu voudrais faire ? Nous ne sommes pas obligés de rester ici maintenant que nous avons mangé tu sais ?"

    C'est vrai, maintenant que j'ai tout vu, plus rien ne nous retiens ici. Mais à vrai dire... Je n'avais pas trop d'idée sur quoi faire. En général je profite de mes jours sans mission pour faire des courses ou juste me reposer en regardant la télé ou en lisant un livre... De temps en temps je sortais mais sans but précis, juste pour me promener en ville...

    "Effectivement, on peut sortir, mais... Je ne sais pas trop quoi faire..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Empty
MessageSujet: Re: Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] EmptyJeu 26 Jan - 14:29

Que faire ?


Karot se posait des questions actuellement ? Que pouvaient-ils bien faire hein ? Il fallait en tout cas qu'ils s'occupent au plus vite car le jeune homme qu'était le récupérateur ne voulait pas que son ami Shira replonge dans de sombres pensées parce qu'ils n'avaient rien à faire pour le moment. Alors il devait faire marcher sa cervelle, mais il n'avait pas l'habitude de faire énormément de choses ;, après tout... Il avait surtout grandi tout seul, enfin avec ses parents et il n'avait pas vraiment l'habitude de faire des choses qu'il était censé faire à son âge... Il ne savait même pas le type de choses que l'on pouvait faire à son âge étant donné qu'il n'était pas un adolescent normal. Mais bon, il n'avait pas trop de mal à s'adapter à la vie normale alors il pourrait bien trouver quelque chose d'intéressant à faire dans les moments à venir, il lui suffisait juste de réfléchir un petit moment ce qui n'était pas son point faible bien heureusement pour lui... Bah oui, vous imaginez un futur chef de Famille Mafieuse complètement stupide ? Cela existait me direz-vous mais ce n'était pas quelque chose qui pouvait aller à l'héritier de l'une des familles Mafieuses Yakuza les plus puissantes de tout le Japon voyez-vous ? Ce serait même une honte et il ne supporterait pas d'attirer la honte et la disgrâce sur le nom de famille qu'était celui des Ryuu.

La solution qui paraissait la plus intéressante était déjà de sortir en ville mais cela paraissait aussi des plus logiques étant donné qu'ils avaient prévu de sortir de la maison des parents de Karot quoi que... Mais même si ils allaient en ville, ce n'était pas réellement une activité en soi, il fallait toujours savoir ce qu'on allait faire quand on allait en ville ou au moins avoir une petite idée à moins de sortir simplement pour le plaisir d'être ensemble mais... C'était souvent lorsqu'on ne s'était pas vu depuis longtemps ou qu'on était très proches qu'on faisait ce genre de choses, ou encore qu'on était capables de s'occuper en faisant très peu de choses ce qui était le cas du jeune homme par exemple, ce qui n'était pas très étonnant quand on savait comment il avait grandi, mais était-ce celui de Shira ? Et puis en plus de cela il avait tout de même envie de lui proposer une activité intéressante, pas une chose qui pourrait ne pas du tout l'intéresser... Quelque chose qui avait un minimum d'intérêt et dont on ne se lassait qu'au bout d'un certain temps. Vous voyez un peu ce que je veux dire ? Si oui, vous pourriez peut-être m'aider un petit peu non ? Ah vous ne voyez pas non plus ? Pas grave, je vais tenter de me débrouiller par moi-même... Merci quand même pour votre aide, je retourne à ma réflexion antérieure.

Qu'estce qu'il pouvait y avoir d'intéressant à faire en ville ? Il y avait tant de choses à faire lorsqu'on était dans une ville telle que Shinjuku. Mais il fallait désormais faire un choix et le jeune homme ne savait pas ce qui était bien à faire... Karot se dit que l'onsen pourrait peut-être être une bonne option, c'était un bon moyen de se détendre et puis cela leur permettrait de marcher un peu avant d'y arriver ce qui leur permettrait une meilleure digestion et ils pourraient en plus parler en y allant... Mais il n'était pas sûr que ce soit vraiment la chose la plus intéressante à faire, peut-être devrait-il lui poser la question ? Ah mais non, il venait de lui dire qu'il ne savait pas trop quoi faire... La preuve que c'était vraiment difficile de choisir quoi faire dans certaines situations, mais ce n'était pas le genre de trucs par lequel Karot allait se laisser décontenancer. Faisons la liste des choses intéressantes qu'il pouvait y avoir en ce moment en ville... Ah ! Il venait d'y penser, il y avait sans doute toujours ce fameux spectacle d'Arts Martiaux en tout genre. Peut-être que cela intéressait Shira-kun ? Enfin, ce n'était pas en y réfléchissant des heures qu'il le saurait, il fallait qu'il lui demande son avis quant aux diverses choses qu'il pouvait lui proposer pour le moment. Il le regarda alors avec un grand sourire, comme d'habitude me direz-vous.


"Eh bien il paraît qu'il y a un spectacle d'Arts Martiaux en ce moment en ville, ça te dirait ? Ou on pourrait aller à l'Onsen si tu préfères ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Empty
MessageSujet: Re: Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] EmptyMer 22 Fév - 9:34

    Shiraho était heureux en présence de Karot. Il ne savait pas exactement pourquoi, mais son aura lui semblait bénéfique. Il est des choses comme ça que l'on ne s'explique pas... Et que l'on a d'ailleurs pas forcément envie de savoir. C'est comme ça, et c'est très bien comme ça, ça fait du bien. Enfin bref, voilà maintenant venir un choix.

    "Eh bien il paraît qu'il y a un spectacle d'Arts Martiaux en ce moment en ville, ça te dirait ? Ou on pourrait aller à l'Onsen si tu préfères ?"

    L'Onsen, l'Onsen... Les espèces de sources d'eau chaude là? Avec des singes qui se promènent autour? Shira n'avait pas vraiment envie de se faire embêter par la gent simiesque à vrai dire. Il aime bien ces animaux, mais pas quand il en a trop, et qu'il sont trop joueurs. Et puis il avait entendu parler du spectacle d'Arts Martiaux. Cela lui allait un peu plus, il aime bien tout ça. Ce que ces gens arrivaient à faire rien qu'avec leur corps était bien sympathique. Exemple, ils pouvaient casser des planches à main nue, là où lui, il utiliserait la lame de son bras.

    "Va pour le spectacle !"

    Ils sortirent donc tout deux du temple familial de Karot pour se diriger là où avait lieu ledit spectacle. Ils s'y amusèrent bien, et furent fascinés par les prestations. Mais vint finalement l'heure où chacun dût rentrer à la maison. Gardant chacun le numéro de l'autre, ils retournèrent à leur domicile, riches d'un ami de plus, un ami qu'il faudra pourtant peut-être affronter au détour d'une mission...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Empty
MessageSujet: Re: Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku] Empty

Revenir en haut Aller en bas

Quelqu'un ? Ici ? [PV : Shiraho Kokaku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'affaire Woodsmoke :: Zone calme :: Corbeille-