Partagez| .

L'architecte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
L'architecte

Admin forcené

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 18/07/2013
Age : 28

MessageSujet: L'architecte Dim 11 Aoû - 20:13

VOTRE PERSONNAGE


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]Nom : ???
Prénom : ???
Surnom : Connu sous le nom de « l'architecte »
Age : 56 ans.


DESCRIPTION PHYSIQUE


Homme de corpulence moyenne, environ 1m75, il est toujours vêtu d'un costume noir avec une chemise blanche, le tout surmonté d'une blouse blanche ouverte qu'il ne quitte jamais. La blouse a la particularité de comporter des boutons de manchette d'un noir brillant, de forme triangulaire avec un léger relief, comme s'il s'agissait d'une pierre taillée. Ses yeux sont d'un gris vert presque transparent et ses cheveux, mi-long coiffés en arrière, d'un gris sombre nuancé anthracite. Il a toujours dans ses poches tout un tas de choses plus ou moins utiles, telles un couteau suisse, des capsules, des jetons d'auto-tamponneuses, des tickets de caisse datant de plusieurs années et encore bien d'autres, disséminées dans les nombreuses poches de sa blouse et celles de son costume. Sa démarche est rigide et saccadée et lorsqu'il se déplace il fourre constamment les mains dans les poches de sa blouse. Autre particularité, il fume toujours, enchaînant les unes après les autres des cigarettes roulées sans filtre.


DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE


C'est une personne brillante mais en dualité avec elle-même, non pas comme nous le sommes tous, mais en proie à une espèce de léger délirium continu, ce qui engendre de longues conversations avec lui-même surtout lorsqu'il travaille sur un de ses projet. Il est d'ailleurs plus bavard avec lui-même qu'avec les autres, étant volontiers qualifié de taciturne. Il chantonne ou siffle parfois un air de musique classique à l'improviste avant de reprendre son sérieux que l'on peut qualifier de constant. Il voue une haine sans borne à l'humanité tant pour sa hardiesse que pour sa lâcheté. Il a une profonde aversion pour l'argent, bien qu'il sache rester réaliste quant à sa nécessité. Malgré le fait qu'il soit peu enclin à la conversation, il reste très collaboratif et volontiers ingénieux avec ceux qui partagent ses opinions. Il supporte d'ailleurs mal que ses idées soient remises en cause. Il se pense mystique mais n'est en réalité qu'une sorte de fou à moitié lucide, ce qui ne l'empêche pourtant en rien d'échafauder des plans dont, jusqu'à présent, aucun n'a échoué. Il faut cependant se méfier de lui en toute circonstance, si ses fameux projets sont toujours menés à bien, il ne fait aucun cas des pertes humaines si elles peuvent servir la cause ou le but qui lui ont été signifié. Il peut aussi lui arriver d'être emporté par une colère lorsqu'il se sent incompris, il peut alors devenir dangereux et sortir une arme quelconque de sa création. Pour le calmer, il suffit de lui proposer un donut.


BIOGRAPHIE


Il est né en 1957 à Kiev en Ukraine, d'un père diplomate et d'une mère internée en hôpital psychiatrique pour tentative de meurtre. Son nom et son prénom sont inconnus à ce jour. Dès ses 2 ans il est parti aux états-unis avec son père où il fut scolarisé. Après de brillantes études dans le domaine de la finance et parallèlement de l'ingénierie mécanique, il fut recruté par une entreprise spécialisée dans les opérations boursières. Très vite il s'imposa comme l'un des meilleurs de la firme et fit fortune en quelques mois. La pression constante de ce métier lui étant insupportable, des collègues lui conseillèrent quelques drogues pour se détendre ou être plus performant. Il essaya et ce fut un échec cuisant, il ne trouva du réconfort, un apaisement si j'ose dire, que dans la nourriture, les donuts plus précisément. Chacun de ces beignets était pour lui comme un puissant anxiolytique, lui donnant ainsi le calme suffisant pour fonder une famille, ce qu'il fit avec une dénommée Jane Doe dont l'union donna naissance à une fille dénommée Fortuna en référence à l'opéra de Orff. Malheureusement, les choses ne devaient pas rester ainsi, le 19 Octobre 1987, un krach boursier majeur le ruina, son entreprise le licencia et sa femme ainsi que sa fille le quittèrent. Il en devint comme fou, soudain saisi d'effroi par ce qu'était l'homme et ce que lui-même avait été. Il sombra alors dans la haine et l'alcool. Alors qu'il ne sortait plus de chez lui, lors de son errance intérieure, il se prit au jeu de la vengeance. Il créa un groupuscule du nom de « Black Monday », composée de poseurs de bombes s'attaquant aux institutions financières et aux revendications anarchistes. Il en fut le leader pendant quelques années avant de considérer qu'il s'agissait là d'enfantillages et qu'il était temps de passer à des plans d'une plus grande envergure. Toujours plus renfermé sur lui-même, toujours plus proche de la folie, ses blessures traumatiques se refermèrent peu à peu mais cela ne le sauva pas. Bientôt, son talent et ses habiletés devaient servir une cause qui lui semblait convenir à son ambition de ce qu'il semblait être devenu, un savant fou.
Revenir en haut Aller en bas

L'architecte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» /Vilain/ L'Architecte
» Biographie de Desaix
» LES NOTES DE L'ARCHITECTE
» L'ATELIER DE L'ARCHITECTE
» Je serai la seule architecte de mon Destin .:FINIE:.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'affaire Woodsmoke :: Zone calme :: Corbeille-