Partagez| .

Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Sam 14 Jan - 20:06

    Link venait de débarquer au Japon et il était un peu perdu, c’était la première fois qu’il quittait son pays et il n’avait pas l’habitude de se retrouver seul ainsi. Bah, ça ira, après tout il n’était plus un enfant et pouvait se débrouiller par ses propres moyens ! Le jeune garçon commença tout d’abord par se chercher un hôtel, après tout il allait bien devoir vivre quelque part durant son séjour au Japon, et vu qu’il ne connaissait personne il n’avait pas vraiment le choix. De toute façon il ne manquait pas d’argent, sa famille était riche, il aurait largement de quoi vivre et payer l’hôtel. Ce n’est pas qu’il voulait abuser de ses parents mais c’était tout de même mieux que d’être à la rue sans avoir quoique ce soit à manger ni un endroit où loger vous ne trouvez pas ? Enfin bref, une fois l’hôtel trouvé et après avoir réservé une chambre, Link partit se balader en ville. Il était dans un quartier appelé Shinjuku et il espérait pouvoir trouver quelque chose à propos de Zelda, il ne supportait pas le fait que ce sale type ait enlevé sa meilleure amie ! Non mais franchement, il était complètement dingue ce type ! Il avait intérêt à ne pas lui faire de mal sinon il allait avoir à faire à lui et il le regretterait amèrement. De toute façon il allait quand même regretter le fait d’avoir enlevé Zelda lorsque Link la secouera, hors de question que Ganon Dragmire recommence ! Enfin, ce n’était pas en maudissant cet affreux personnage qu’il allait pouvoir retrouver son amie. De plus il allait devoir être discret, il avait une réputation de criminel sur la tête, même si bien sûr il n’y était absolument pour rien. Dans tous les cas, il espérait que la nouvelle ne soit pas encore parvenue dans ce pays même s’il en doutait. De toute façon il devait retrouver Zelda, qu’il soit recherché ou non.

    Link interrogea bon nombre de personne mais personne n’avait entendu parler de Zelda ou de Ganondorf Dragmire. Le jeune homme était un peu déçu mais il n’abandonna pas pour autant, il la trouverait ! Il passa le reste de la journée à se balader dans Shinjuku en interrogeant toutes les personnes qu’ils croisaient mais il n’obtint pas plus de résultat. Link se dit qu’il devrait peut-être arrêté ses recherches pour aujourd’hui et s’apprêtait à rentrer à l’hôtel lorsqu’il vit que le soleil était en train de se coucher. En voyant un tel spectacle le jeune homme se mit à sourire et sortit sa lyre afin de jouer un petit air de musique. Il se laissa envahir par celle-ci en se rappelant les bons moments de sa vie lorsqu’il jouer de la lyre avec son amie Zelda qui l’accompagnait au chant. Il allait la retrouver, il en était certain, il le devait !



Revenir en haut Aller en bas
PNJ

Enquêteur en herbeEnquêteur en herbe


avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 26
Localisation : En mission

MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Sam 14 Jan - 22:50

Nouvelle rencontre, encore un gosse ...


Il ne fallait jamais sous-estimer les gamins du Mugenjô de nos jours. Bien qu'Himiko n'aimait pas gosse, elle devait reconnaître que ceux qui vivaient dans le château de l'infini étaient plein de ressource. Himiko l'avait bien remarquer, entre MakubeX qui était un véritable génie de l'informatique capable de piraté le système des archives et de modeler à sa guise la réalité virtuel, et qu'il avait réussit à se faire reconnaître comme chef des Volts, et également cette petite jeune fille du nom de Nana qu'elle avait rencontré il y a deux jours et qui en un temps déviant toute concurrence, réparer sa moto qui était pourtant dans un état de délabrement avancée. Non vraiment, elle était obligé d'admettre que les jeunes du château étaient vraiment incroyable. D'ailleurs elle se demandait ce que devait cette petite, elle n'avait eut aucun coup de fils, est ce qu'elle allait bien ? Maintenant qu'elle y pensait peut être qu'elle n'avait rien pour l'appeler, elle avait été stupide de lui donner que son numéro de téléphone et non son adresse, après tout dans le Mugenjô les téléphones portables ne servent pas à grand chose. Elle se sentait très bête en y repensant, pourtant elle avait vraiment voulu l'aider comme elle avait aider Rena. Cette dernière avait vraiment eut de la chance de tomber sur les Get Backers mais en particulier avec Himiko, car elle avait presque le même âge, mais surtout, elles étaient toutes les deux des jeunes filles, ainsi elle la comprendrait mieux que les autres. Enfin c'était de l'histoire ancienne, à l'heure d'aujourd'hui Rena devait servir le café avec Natsumi. Tiens et si elle allait prendre un café ?

Comme aujourd'hui elle n'avait aucune mission, elle pouvait bien se prendre une journée de repos bien mériter et prendre un petit verre au Honky Tonk. Peut être qu'il y aurait Ban ? Même si elle ne s'en rendait pas compte elle l'espérait au fond d'elle. En plus l'ambiance que Ban et Ginji instauraient lui manquait, mais ça même si elle s'en rendait compte elle ne l'avouerait jamais, elle préférait de loin les prendre pour des débiles avec son caractère sérieux. Depuis toute petite elle avait toujours été sérieuse, surement parce que la vie qu'elle avait été difficile et ce depuis toute petite. Avec son frère il devait vivre avec des petits travaux qui n'étaient pas déclarer, des sortes de travail de récupération et de vole, histoire de gagner un peu d'argent. Et puis la techniques de parfums empoisonneur requière un grand sérieux et calme. Quelqu'un comme Ginji serait capable de se tuer en respirant son propre parfum par mégarde. Une fois prête elle sortit alors de son petit appartement et se promena, il était déjà tard, est ce que le Honky Tonk serait fermé ? Bah elle se dit qu'elle passera devant et si elle voit de la lumière elle s'y rendra, il fallait juste qu'elle trouve une excuse pour s'y rendre sinon les autres se poseraient probablement des question.

Le coucher du soleil assombrissait les rues, et teinté les murs d'une lumière orangé. Lady Poison marchait tranquillement le long des rues, ce qui était bien avec le soir c'est que les rues bondé de Tokyo l'était beaucoup moins. C'était agréable. Soudain elle entendit un son, une belle mélodie d'un instrument à corde. C'était rare à Shinjukû, la seule fois où elle avait entendu de la musique en pleine rue c'était quand Ban et Madoka avait fait un petit concert en pleine rue. Elle aimerait tant que Ban lui joue un morceau de violon rien que pour elle. Une fois arrivé au point de naissance du son elle remarqua que c'était un jeune garçon qui jouait. Qu'est ce qu'un gosse étranger faisait ici ? Vraiment les parents de nos jours étaient inconscient ! Et elle qui n'aimait pas particulièrement les enfants ne faisaient que tomber dessus en ce moment … Enfin avant de l'aborder méchamment autant être polie, peut être que ses parents n'étaient pas loin après tout.

« C'est un jolie son. C'est une lyre c'est ça ? »

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://strong-world.forumactif.com
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Dim 15 Jan - 21:38

    « C'est un jolie son. C'est une lyre c'est ça ? »

    Interpeller par la voix qui venait de se manifestait, Link arrêta de jouer et remarqua qu’il y avait une jeune femme devant lui qui était en train de le regarder comme s’il n’était pas là où il devrait être. En même temps ce n’était pas faux, un jeune homme de son âge ne devrait pas être ici mais les circonstances avait fait que si. Enfin bref, la jeune fille à la chevelure assez étrange venait de lui parler, il se devait de lui répondre !

    « Merci. Oui c’est exact, j’en joue depuis de nombreuses années. » Lui répondit-il avec un magnifique sourire.

    Cela n’avait rien de dragueur bien sûr rassurez-vous, Link n’avait pas la moindre intention de courtiser cette jeune demoiselle, il était juste d’un naturel souriant alors il souriait toujours lorsqu’il parlait à quelqu’un. Oh mais il pouvait peut-être demander à cette jeune femme si elle savait quelque chose à propos de Zelda ? Après tout il n’avait rien à perdre.


    « Au fait, auriez-vous entendu parlez d’une jeune fille du nom de Zelda ? Ou d’un jeune homme appelé Ganondorf Dragmire ? »

    Link constatait que le soleil était désormais couché et il voyait le ciel s’assombrir de plus en plus, quelques étoiles avaient déjà fait leur apparition et illuminait le ciel. Le jeune homme trouvait que le ciel étoilé était toujours aussi magnifique et il ne put s’empêcher de se remettre à jouer de la lyre, après tout ça n’empêcherait pas à son interlocutrice de lui parler si elle le désirait.


Revenir en haut Aller en bas
PNJ

Enquêteur en herbeEnquêteur en herbe


avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 26
Localisation : En mission

MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Dim 15 Jan - 22:45

La nuit tombe ...



La question qu'Himiko venait de poser pouvait sembler banale car en plus elle n'avait rien à voir avec son caractère mais il faut quand même avouer que depuis qu'elle savait que Ban jouait d'un instrument elle s'était un peu intéressée à la chose, en particulier les instruments à cordes. Du coup elle avait réussit à trouver l'instrument du jeune garçon, mais sans en être pour autant sûr à cent pour cent. Le gosse la regarda alors après qu'elle lui ait posé la question, s'arrêtant de jouer par la même occasion pour lui prêter toute son attention. C'était un garçon très souriant qui confirma la question de l'empoisonneuse, il s'entendrait surement avec Madoka, peut être qu'un jour il pourrait jouer ensemble ? Si c'était le cas, alors leur mélodie combiner serait absolument magnifique, surtout si l'homme au Jagan y participer, mais cette dernière remarque était uniquement parce que l'enfant indésiré était amoureuse de lui.

« Tu es doué, mais tu devrais faire attention, dans ce quartier les rues ne sont pas sûr. »

C'était sûr, enfin il serait toujours plus en sécurité dans les rues de Shinjukû plutôt qu'à l'intérieur même du Mugenjô. Là bas c'est sûr qu'il ne tiendrait pas deux heures, remarquez elle, si elle le pouvait c'était uniquement parce qu'elle était une enfant Vaudou rien de plus. Ensuite le gamin lui demanda si elle connaissait des personnes, deux, une fille et un garçon. Ce dernier ne devait pas avoir une vie facile avec un tel nom à coucher dehors. Himiko réfléchit un instant avant de lui répondre, histoire d'être sûr de ne pas se tromper.

« Non, des amis à toi ? D'ailleurs quel est ton nom ? »

Lady Poison n'avait pas l'habitue de parler autant avec des inconnus, mais elle ne pouvait pas laisser un gamin dans la rue, et encore moins s'il cherchait des gens. Un jour sa bonté la perdra, enfin elle était toujours moins souriante et généreuse que Ginji, mais on ne pouvait pas dire qu'elle était méchante et sans cœur, enfin pour le moment, car après … Pour l'heure on en était pas là, elle voulait savoir qui étaient les personnes qu'il recherchait, avec plus de renseignement elle pourrait surement l'aider, après tout dans son métier c'est le genre de chose qu'on peut facilement savoir.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://strong-world.forumactif.com
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Mer 18 Jan - 16:41

    Tu es doué, mais tu devrais faire attention, dans ce quartier les rues ne sont pas sûr.

    Ah, c’était gentil de sa part de le prévenir de cela mais le jeune homme n’avait aucunement peur. Ce dernier avait l’habitude de traîner dans des quartiers dangereux et il savait parfaitement se défendre. De toute façon même si tel n’avait pas été le cas ça n’aurait pas été pour cela que Link aura eu peur, bien au contraire, le jeune musicien n’avait peur de rien, et il été reconnu pour être d’une bravoure exceptionnel. Enfin je ne vous pas dit ça pour vous faire les louanges de Link mais parce que c’est vrai. Dans tous les cas, Link était content que la jeune femme l’ait complimenté et qu’elle l’ait prévenue du danger, il se méfierait.

    « Merci. » Répondit-il en souriant jusqu’aux oreilles. « Je te remercie de me prévenir mais je n’ai pas peur. » Continua-t-il en souriant.

    Il s’était permis de la tutoyer vu qu’elle en avait fait de même, cela n’avait pas vraiment d’importance pour Link dans le sens où dans sa langue natal le vouvoiement et le tutoiement n’existait pas. Les deux étaient confondues en un seul et même pronom, enfin bref nous ne sommes pas là pour faire un cours d’anglais !


    « Non, des amis à toi ? D'ailleurs quel est ton nom ? »

    La jeune demoiselle venait de répondre à la question de Link qui lui avait demandé si elle avait entendu parler de Zelda ou de Ganon, malheureusement pour le jeune garçon ça n’avait pas l’air d’être le cas. Des amis à lui ? Zelda oui, mais Ganon… Il était plutôt son ennemi ! Comment avait-il osé enlever sa meilleure amie ? Rien que d’y penser il sentait son sang bouillir dans son corps avant de se calmer, ça ne servirait à rien de s’énerver.

    « On peut dire ça comme ça. Link Brave, et toi ? »

    Link n’avait pas très envie de raconter la relation qui existait entre eux à cette femme qu’il venait à peine de rencontrer, après tout on ne savait jamais, on ne pouvait faire confiance à un inconnu à moins d’être très sot, ou naïf. Durant toute leur conversation Link n’avait pas cessé de jouer de la Lyre et aimait particulièrement l’air qu’il jouait. Alors justement qu’il fermait les yeux pour entrer un peu plus dans l’air de la mélodie, il sentit sa Lyre partir de ses mains. Surpris il ouvrit les yeux et vit un type s’en aller avec l’instrument de musique.

    « Hey ! Pour qui tu te prends toi ?! » Hurla-t-il au concerné avant de se mettre à lui sprinter après.

    Link en oublia la jeune demoiselle avec qui il était, ce n’était certes pas très poli mais cet instrument comptait pour lui et il n’avait aucune envie de se le faire dérober ainsi. Le jeune musicien courait donc après l’homme qui avait osé lui piquer sa Lyre et ce dernier courait tellement vite que Link ne mit pas longtemps à le rattraper. Une fois cela fait, il fit tomber l’homme à terre tout en récupérant sa Lyre et se mit par-dessus lui en le tenant par le col de sa chemise.


    « Dit dont toi, de quel droit tu oses me voler ma Lyre ? »

    Le type était mort de peur et n’arrêtait pas de trembler et de balbutiait des choses incompréhensible.

    « Voyons… Qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire de toi ? »




Revenir en haut Aller en bas
PNJ

Enquêteur en herbeEnquêteur en herbe


avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 26
Localisation : En mission

MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Mer 18 Jan - 21:28

Vraiment les gosses tous les mêmes ...


Pourquoi est ce qu'elle aidait un gosse d'abord ? Elle ne les supportait pas, ça n'allait pas changer du jour au lendemain quand même. Bah elle n'avait pas le choix il n'y avait que ça en ce moment. Au moins lui avait le mérite d'être un étranger, ça lui rappelait celui à qui elle tenait le plus au monde. Par bonté, car il faut quand même protéger les gosses et qu'elle était une fille de la rue, elle le prévient du danger et la remercia, mais ce qu'il lui dit ensuite l'énerva au plus haut point et si elle ne s'était pas retenu, elle lui en aurait surement décrocher une droite pour le ramener a la réalité. Comme si pas avoir peur était une bonne chose, c'était justement elle qui faisait progresser les individus et qui ne leur servait de frein. Les gens qui ne ressentaient pas la peur était des monstres sans nom, dont la plus part vivaient dans le Mugenjô. Allait-il devenir un monstre comme il y en avait ? Vu sa manière de penser ça pouvait bien être le cas, à être trop sûr de soit on se faisait absorber par la démence, beaucoup avait commencé comme lui. À moins que tout bêtement c'est parce que c'est un étranger et qu'il se croit alors plus fort que le peuple japonais ? C'était encore plus révulsant comme pensé. Dommage que Ban ne soit pas là pour lui donner une violente leçon de vie.

Enfin, elle se contenta alors de lâcher un long soupire pour s'empêcher tout propos déplacer et insultant vers le jeune garçon trop sûr de lui pour survivre dans ce monde. Elle ne prêta pas attention au tutoiement, après tout il avait en vrai le même age, et puis elle était du genre familière et garçon manqué, ce genre de chose était ainsi au dessus d'elle, sauf s'il s'agissait de son patron. Bien qu'Akabane avait parfois le droit aux vouvoiement, enfin quand elle faisait attention. Quand aux deux noms qu'il lui avait énoncé, l'un d'eux n'étaient surement pas son ami vu la réponse qu'il lui donna. Part instinct ou par logique, elle se douta que son amie était ladite fille, et que celui qui n'était pas son ami était cet homme au nom des plus étranges. Cela se sentait à son sang bouillonnant. À croire qu'il fallait avoir un nom étrange pour être méchant. Mais il lui dit cependant son nom, il fallait donc qu'elle lui dise le sien, après tout c'était elle qui avait lancé cette question, il était normal qu'elle s'y soumette.

« Moi c'est Kudo Himiko. »

Lady Poison écouta le petit garçon jouer de sa Lyre, le son était appréciable et elle aimait bien la mélodie mais ce n'était pas vraiment pour cette raison qu'elle restait là à l'écouter. C'était surtout pour d'une certain façon, se rapprocher du côté musicien de Ban. Peut être qu'en observant l'un d'eux elle comprendrait mieux la façon qu'il avait de jouer ? Qui sait, elle ne saurait le dire mais qui ne tente rien n'a rien après tout. Sauf que voilà, l'instrument de musique avait attirer les pauvres du quartier, quoi de plus normal ? Ce gosse cherchait le bâton pour se faire battre et s'en étonnait, non mais vraiment. Elle soupira encore une fois pour son comportement inconscient et sa stupidité à s'étonner de la situation. Si elle n'avait pas empêcher le jeune homme à voler l'objet c'était parce qu'elle le comprenait et qu'elle était plus de son côté que celui de Link qui était en tord. Elle regarda alors ce dernier courir après le voleur, sans rien faire ni rien dire. Ce genre de type de la rue il y en avait plein, les bas fonds de Shinjukû était remplit de crève la faim, trop faible pour entrer dans le Mugenjô et trop pauvre pour vivre en société. Lorsque Link le plaqua au sol et l'empoigna, elle vit bien que le pauvre gars n'était pas bien méchant, elle s'approcha alors du gosse et posa une main sur son épaule. Décidément les gosses ne comprenait rien à rien, voilà pourquoi elle les détestait tant, elle qui avait grandit dans la fuite, la peur et la misère elle avait du grandir vite.

« Laisse, le pauvre à surement bien assez d'ennui comme ça. Si tu lui tend une perches il est normal qu'il la saisisse, tu ne peux pas lui en vouloir. Ici, on prend tout ce qu'on peut pour survivre. »

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Himiko Kudo le Mar 28 Fév - 12:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://strong-world.forumactif.com
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Lun 30 Jan - 19:49

    Link réfléchissait à ce qu’il allait faire avec ce voleur, devait-il le punir ? Et si c’était le cas devait-il être dur ? L’homme ne cessait de trembler et cela faisait un peu pitié à Link, il n’avait pas l’air d’être un voyou, il avait plutôt l’air d’un pauvre… Le type d’une trentaine d’années était d’un style mal rasé, ses vêtements étaient à moitié déchiré et sales, son visage quant à lui était marqué par la faim. Link fut surpris de voir qu’un homme aussi maigre avait réussi à avoir la force de courir aussi longtemps. Plus il le dévisageait et plus il lui faisait pitié. Le jeune homme avait déjà vu des pauvres, après tout Londres était une grande ville et ce genre de chose arrivait des fois, mais il ne s’était jamais tenu aussi près de l’un d’eux. Tout à coup il senti une main sur son épaule et tourna sa tête afin de voir qui venait d’entrer en contact avec lui. C’était Himiko, la jeune demoiselle qu’il avait laissé alors qu’il était partit à la poursuite du voleur.

    « Laisse, le pauvre à surement bien assez d'ennui comme ça. Si tu lui tend une perches il est normal qu'il la saisisse, tu ne peux pas lui en vouloir. Ici, on prend tout ce qu'on peut pour survivre. »

    Link se rendit compte que Himiko avait parfaitement raison, et de plus, il venait d’en apprendre un peu plus sur la jeune demoiselle. Alors comme ça elle était gentille au point de se soucier autant des pauvres ? Elle avait l’air d’être sincère dans ses propos comme si elle comprenait leur douleur, Link se demanda alors si la jeune demoiselle n’avait pas vécu dans ce genre de condition par le passé. Il trouvait cela triste que des personnes devaient vivre dans ce genre de condition, mais bon après tout c’était la vie n’est-ce pas ? Le jeune anglais détailla l’homme qu’il retenait toujours pas le col une dernière fois avant de le lâcher et de lui adresser un grand sourire.

    « Je vais laisser passer pour cette fois. »

    Link fouilla dans une des poches de sa veste et en ressortit une liasse de billet qu’il jeta près de l’homme qui était toujours au sol et effrayé par le jeune homme.

    « Tient prend-ça. Essaie d’arranger ta condition avec ça au lieu de voler. »

    Il lui sourit tandis que l’homme le remercia avant de s’en aller. Link se tourna vers Himiko et la regarda toujours en souriant.

    « Excuse-moi d’être partit aussi vite tout à l’heure. C’était vraiment impoli. Ah et au fait j’ai oublié de vous dire quelque chose. Ravie de vous connaître Himiko Kudo. »

Revenir en haut Aller en bas
PNJ

Enquêteur en herbeEnquêteur en herbe


avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 26
Localisation : En mission

MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Lun 30 Jan - 23:17

Souvenir de ma misère ...


L'enfant vaudou regardait se pauvre voleur qui venait de voler l'enfant de riche pour survivre, s'était dans sa nature mais également la seule manière qu'il connaissait pour réussir à vivre dans ce monde plongé dans la décadence d'une danse macabre. En le voyant fuir la peur au ventre, elle se revoyait petite, courant avec un magot de mafieux fraichement récupérer la peur mélanger à l'excitation, elle savait pourtant que son frère était là pour vaincre ses assaillants qui voulaient légitimement récupérer le travail qu'ils avaient durement gagné. Mais le temps que celui-ci apparaisse pour mieux les prendre aux pièges, elle avait toujours un petit frisson qui lui parcourrait le corps. Ça c'était un peu calmer lorsque Ban avait rejoint leur bande, la raison de ce changement d'état était simple : l'amour. Son amour pour lui occupait son esprit sans qu'elle ne le réalise du coup les petits larcins qu'elle commentait avec lui était beaucoup plus facile depuis son arrivé. Voyant son propre passé dans cet homme affaiblit par la malnutrition, trouvant ses forces dans l'espoir d'avoir de quoi échanger contre de la nourriture, elle empêcha Link de lui faire du mal, après tout il était en grande partie responsable de la situation et se pauvre homme avait une vie suffisamment difficile comme ça.

En faite sous ses grands airs de femme mure et adulte, Lady Poison était d'une grande sensibilité, elle masquait juste tout ça sous de l'arrogance et du méprit. La peur du contact avec autrui peut être ? Faut dire que lorsque l'homme qu'on aime s'enfuit sans un mot en la laissant devant le cadavre de son frère le jour de son anniversaire, il est normal qu'après elle ait peur de se faire des relations. Cela lui avait forger le caractère aussi, un peu trop peut être, du coup en plus d'être agressive elle s'était aussi renfermé.

Lorsqu'il expliqua qu'il allait le laissa partir, ça rassurant grandement Himiko qui avait presque envie de lâcher un soupir mais elle n'en fit rien, un discret sourire sur le coin de ses lèvres était largement suffisent. Puis elle le fit jeter par terre, non loin de l'homme un tas de billet, elle n'aimait pas trop le geste, pas celui de donner de l'argent, mais de le jeter, c'était semblable à du méprit ou du dégout, comme lorsqu'un gros bonnet de mafieux ou de politicien donnait de l'argent à un être qui était d'une classe inférieur à lui et qu'il prenait alors pour son chien. Quand elle vit le regard emplit de joie de l'homme qui s'empressa de ramasser le tas de billet tout en continuant de trembler de peur, bien qu'il le remerciait il avait aussi peur que ce soit un piège et que derrière ce geste se cache un coup de poignard mortel, ce genre de tactique était courant ici, elle ne pouvait s'empêcher d'avoir le cœur serrer, le regardant ensuite partit au loin, se retournant pour surveiller qu'on allait pas l'achever.

Une fois l'homme loin, le petit garçon la regarda et reprit la discussion, enfin il s'excusa et lui dit qu'il était ravis de la connaître. Elle lui aurait bien sourit, mais quand même le geste qu'il avait fait, elle n'aurait pas aimer qu'on lui donne de l'argent d'une manière aussi misérable, enfin c'était son éducation sans doute, elle n'avait jamais été riche, elle ne pouvait donc pas le juger complétement, et puis il était jeune, quand on est jeune on réfléchit pas.

« Ce n'est pas grave, c'était un objet important pour toi. Moi aussi je suis ravis de te connaître Link Brave. Au faite juste entre nous, bien que c'était vraiment gentil de lui donner de quoi vivre, tu as vraiment rendu un homme heureux en faisant, tu aurais quand même pu être plus correcte dans ta manière de lui donner. Je sais qu'il a tenter de te voler mais … Enfin c'est mon avis. »

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://strong-world.forumactif.com
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Mar 28 Fév - 11:22

Tandis que Link attendait une réponse de la part de Himiko il se rendit compte en se rappelant de ses propos qu’il l’avait à la fois tutoyer et vouvoyer. Bon ce n’était pas vraiment grave en soit mais ça avait tout de même dû être bizarre pour la jeune femme, Link ne maîtrisait pas à la perfection le japonais et il l’avait appris depuis peu alors c’était un peu normal qu’il fasse quelques erreurs parfois non ? Enfin, du moment qu’il n’en faisait pas des grandes qui lui faisait faire un contresens.

« Ce n'est pas grave, c'était un objet important pour toi. Moi aussi je suis ravis de te connaître Link Brave. Au faite juste entre nous, bien que c'était vraiment gentil de lui donner de quoi vivre, tu as vraiment rendu un homme heureux en faisant, tu aurais quand même pu être plus correcte dans ta manière de lui donner. Je sais qu'il a tenter de te voler mais … Enfin c'est mon avis. »

Le jeune anglais était content que la jeune femme ne lui en voulait pas pour être partit aussi précipitamment, en même temps elle n’avait pas eu l’air de lui en vouloir. Et puis si elle l’avait suivi c’était qu’elle avait voulu continuer de lui parler, ou alors qu’elle était tout simplement curieuse quant à ce qui allait se passer entre Link et ce voleur. Ah, Himiko n’avait pas apprécié la manière dont il avait donné de l’argent à ce pauvre homme. Le jeune homme avait conscience qu’il ne l’avait pas fait de la manière la plus courtois qui existait et il aurait peut-être dû finalement. Il n’avait pas vraiment osé approcher cet homme car il songeait qu’il allait reculer ou alors s’enfuir, et de ce fait Link n’aurait pas pu lui donner ce qu’il désirait. C’était pour cette raison qu’il avait alors songé à lui lancer, enfin il aurait peut-être dû mieux réfléchir sur ce coup avant d’agir, enfin tant pis hein, ce qui était fait était fait. Cependant il ne le referait pas une deuxième fois. Et comme il n’avait pas d’excuse quant à son comportement, ou plutôt qu’il n’aimait pas s’excuser de manière à fuir la responsabilité de ses actes, le jeune anglais décida de garder ça pour lui.

« Oui c’est vrai tu as raison. »

Link resongea à ce qu’il avait songé un peu plus tôt à propos de sa manière de parler, il se dit qu’il devrait peut-être en parler avec la jeune femme, elle le prendrait sûrement pour quelqu’un de très bizarre sinon. Quoique, elle avait peut-être déjà deviné qu’il n’était pas de ce pays, son apparence ne ressemblait pas vraiment à celle des autres japonais.

« Ah et euh pardon si je parle bizarrement, je maitrise pas totalement le japonais et je fais quelques petites erreurs encore. » Dit-il avec un sourire d’excuse.

Le jeune homme se rendit compte que la nuit était désormais tombé, les étoiles scintillaient dans le ciel et la lune était aussi présente, il serait peut-être temps pour lui de rentrer non ? Et a Himiko aussi, une femme ne devrait pas rester dehors aussi tard la nuit, c’était dangereux.


« Il serait peut-être temps de rentrer, la nuit est assez dangereux pour une jeune demoiselle. Je peux vous raccompagner si vous voulez ? »

Etant donné que Link était beaucoup plus jeune qu’Himiko, cette dernière ne voudrait sans doute pas être raccompagnée par un gamin et elle avait l’air de savoir se débrouiller toute seule. Cependant Link en bon gentleman n’avait pas pu s’en empêcher, c’était à elle de choisir si elle voulait être raccompagné ou pas après tout.

[Désolé pour le temps de réponse]

Revenir en haut Aller en bas
PNJ

Enquêteur en herbeEnquêteur en herbe


avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 26
Localisation : En mission

MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Mar 28 Fév - 13:11

[Pas grave, tant que c'est pas à chaque fois lol]

Les rôles sont inversé non ?


Ce voleur du dimanche avait quelque peu perturber la sorcière en lui rappelant de vieux souvenir, enfin vieux c'était vite dit, elle s'imaginait ses souvenirs lointain alors qu'en réalité ils étaient plus proche qu'elle ne le pensait. C'était avec nostalgie qu'elle le regardait partir, se voyant en cet homme, se souvenant la difficulté de la rue et de la pauvreté. Lady Poison se retient de se mordre les lèvres à sang à ses douloureux souvenir d'une vie peu glorieuse à cause de la misère. C'est parce qu'elle se sentait proche de cet homme qui reflétait sa vie d'avant qu'elle en voulait à ce jeune garçon du nom de Link d'agir, volontairement ou non, avec méprit, notamment dans sa manière de donner de l'argent à un crève la faim. Bah après tout elle n'était pas sa mère ce n'était pas à elle de faire la réflexion sur son comportement, encore heureux car là elle avait fait preuve de savoir vivre dans sa manière de lui dire, elle aurait pu montrer beaucoup plus de méprit, comme si elle avait prit son geste pour elle, ce qui n'était pas tout à fait faux au final.

Cependant elle espérait que la prochaine fois il agirait avec un peu plus d'égard vis à vis des pauvre gens qui luttaient pour survivre dans les bas quartier de la capitale, servant de dépotoir géant. Oui les bas fonds de Shinjukû, quartier à risque de la capitale étaient vu comme une grande déchèterie où la vermine pullulait comme des rats d'égouts. Mais c'était l'endroit parfait justement pour travailler au noir en faisant des boulots des plus douteux qu'une personne honnête ne ferait pas, ne voulant être mêlé au monde sombre des affaires, puant la corruption et le vice, ou le meurtre est chose normale, ci ce n'est obligatoire. Lorsque le gosse dit qu'elle avait raison elle fit un petit sourire en coin, à défaut de pouvoir afficher un grand sourire, ce n'était pas son genre, à mois que Ban ne la force. S'il avait comprit qu'il aurait du agir avec plus de courtoisie cela satisfaisait la sorcière, il aurait apprit quelque chose, et peut être à être plus prudent, car ce n'est pas en attirant les lions avec de la viande qu'on l'était et c'est ce qu'il avait fait avec sa lyre. Enfin cet épisode était maintenant terminé.

Puis le petit garçon s'excusa de ne pas maitriser la langue asiatique, plus exactement japonaise, c'est vrai qu'il mélangeait tutoiement et vouvoiement mais elle ne lui tenait pas rigueur, ce n'était pas extrêmement grave, et puis ils avaient le même age, même si elle se voyait clairement plus adulte que lui qu'elle prenait alors pour un gosse. Du premier coup d'œil elle avait vu qu'il n'était pas japonais, faut dire qu'il est facile de voir la différence entre un asiatique et un européen, le physique était loin d'être le même. Ça façon de parler lui rappelait les anglophones, eux n'avaient ni vous ni tu, ce qui expliquait surement pourquoi il avait du mal avec leur version japonaise.

« Ce n'est pas grave, j'avais vu que tu n'étais pas japonais, tu as un physique occidental. J'ai un ami qui est métisse allemand, mais ce n'est pas ton cas, je me trompe ? Tu m'as l'air plus du côté british, enfin je n'ai que quelque notion de l'Europe donc je ne sais pas vraiment. »

C'est vrai que Ban avait des origines allemandes à cause de son père, d'ailleurs il était étonnant que la chère Himiko n'ait encore jamais remarqué qu'elle n'avait pas le physique d'une asiatique typique mais qu'elle était également métissé. Quoique en y réfléchissant bien, il valait peut être mieux pour son esprit qu'elle ne se rende jamais compte de rien.

La nuit étant bien tombé, engloutissant tout dans un noir de jais, elle soupira, finalement il était surement trop tard pour se rendre au Honky Tonk, il devait surement être fermé maintenant. Tant pis elle verrait Ban et Ginji une prochaine fois autour d'un bon café préparé avec soit par Pore. En regardant la lune désespérant intérieurement de pas les avoir finalement vu, elle sortit de ses pensées agacé par les propos qu'on lui tenait. Un gosse qui ne connaissait rien au quartier et qui venait de manqué de se faire voler un instrument lui proposait de la raccompagné ? S'en était presque insultant. Encore plus pour quelqu'un d'aussi caractériel qu'elle.

« C'est plutôt à moi de te dire ça, je connais plus le quartier que toi. »

Réussissant à ne pas assassiné sur place le jeune garçon, peut être parce qu'elle avait comprit que son arrogance été le fruit d'un désir puéril de gentleman, elle le fixa du regard. Décidément les enfants de nos jours sont bien étrange, même les étrangers qui ne se trouvaient pas chez eux, il était celui qui était le plus en danger, ne connaissant rien aux quartiers, sans compter que dieu seul sait à quel point le peuple japonais est un peuple raciste de base, sortant à peine des concepts du moyen âge.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://strong-world.forumactif.com
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Mer 7 Mar - 16:24

Link, ayant remarqué qu’il confondait le tutoiement et le vouvoiement s’en était excusé auprès de la jeune femme qu’il venait de rencontrer. Ça devait sûrement lui faire bizarre de se faire à la fois tutoyer et vouvoyer, enfin le jeune homme ne pouvait pas savoir ce que cela faisait étant donné que dans sa langue maternelle il n’y avait pas ce genre de différence.

« Ce n'est pas grave, j'avais vu que tu n'étais pas japonais, tu as un physique occidental. J'ai un ami qui est métisse allemand, mais ce n'est pas ton cas, je me trompe ? Tu m'as l'air plus du côté british, enfin je n'ai que quelque notion de l'Europe donc je ne sais pas vraiment. »

Apparemment cela n’avait pas l’air de la déranger, tant mieux ! Enfin ce n’était pas pour autant que le jeune anglais n’allait pas faire attention à l’avenir, enfin il le faisait déjà mais il allait devoir le faire encore plus. S’il voulait pouvoir parler avec les Japonais sans problèmes il allait devoir faire attention à son langage. Ah, Himiko avait reconnu qu’il était du côté british, c’était plutôt fort de sa part étant donné que le physique des Européens était presque le même.

« Merci ! Et oui, je suis anglais je viens d’Angleterre. » Répondit-il en souriant.

Ayant vu que la nuit était tombé il avait proposé à Himiko de la raccompagner chez elle, après tout c’était dangereux pour une femme de rester dehors une fois la nuit tombé. Qui plus est, la jeune demoiselle ne semblait pas vraiment être plus âgée que Link, raison de plus pour qu’elle ne traîne pas dehors en pleine nuit. Link, étant quelqu’un de galant ne pouvait pas partir l’esprit tranquille en laissant cette jeune femme rentrer chez elle toute seule. Il ne savait pas si le Japon était un pays dangereux mais après tout rien ne lui disait que Himiko ne courait aucun risque à rentrer chez elle toute seule.


« C'est plutôt à moi de te dire ça, je connais plus le quartier que toi. »

Link se mit à rire en entendant ce que venait de dire la jeune demoiselle, non pas pour se moquer mais c’était parce qu’en effet elle avait raison. Le jeune homme venait à peine d’arriver dans cette ville et il était sûr qu’il ne pouvait pas le connaître aussi bien qu’une personne qui y habitait. Mais bon après tout il n’avait pas besoin de connaître ce quartier à la perfection pour raccompagner quelqu’un n’est-ce pas ? Il ne risquait pas de se perdre puisque justement elle, elle le connaissait. Quant à lui il ne s’en faisait pas pour rentrer, il n’était pas pressé, s’il faisait un détour ou deux ce n’était pas bien grave. Il avait une carte avec lui après tout il ne risquait pas vraiment de se perdre.

« Haha oui c’est vrai ! Mais je tiens quand même à te raccompagner, enfin si cela ne te dérange pas bien sûr, je ne vais pas non plus te forcer. »

Même si Link tenait à raccompagner Himiko ce n’était pas pour cela qu’il allait la forcer, il n’était pas du genre à forcer les gens pour quoique ce soit, il voulait s’assurer qu’elle rentre saine et sauve, rien de plus.

[Normalement non xD. M’enfin si tu réponds aussi vite t’étonnes pas que je mette un peu de temps xd]

Revenir en haut Aller en bas
PNJ

Enquêteur en herbeEnquêteur en herbe


avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 26
Localisation : En mission

MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Jeu 8 Mar - 21:09

[C'est vrai lol, désolé j'ai l'habitude de répondre vite ^^'']

Ah ces étrangers alors ...


Sans même qu'elle ne s'en rende compte, le fait de discuter aussi longuement avec ce petit garçon et de se rendre compte clairement qu'il était européen, que se soit par sa façon de parler ou son physique, la rendait nostalgique de son métisse allemand. Au japon les européens étaient rare, et les métisses aussi, peut être à cause du racisme et de la difficulté à avoir un visa de longue duré dans un pays aussi fermer aux étrangers, du coup lorsqu'il y en avait un on le remarquait plus que rapidement, Ban et HEVN faisait partie de ses rares étrangers qui vivaient au japon, et aujourd'hui elle faisait la connaissance de Link. À croire que le destin voulait constamment lui rappeler celui qu'elle aime. Vu son animosité avec la blonde sulfureuse à la poitrine aussi développer qu'une vache laitière de compétition, le jeune garçon pouvait être occidental comme elle, qu'il ne la lui rappellerait absolument pas. Faut dire qu'à ses yeux l'homme au Jagan était beaucoup plus intéressant. Le petit garçon lui confirma le fait qu'il était anglais, elle était contente, lorsqu'elle avait su que Ban était métisse, elle s'était renseigné sur on pays d'Allemagne et avait par la suite étudier un peu l'Europe. Et elle se souvenait qu'une fois il avait parler en anglais, après tout il avait vécu une partie de son enfance en Europe se fut donc normal pour lui, elle avait donc reconnus l'accent, du moins elle avait pensé que c'était bien celui là.

« Mes connaissances en matière d'Europe ne sont pas si nulle alors, ça me rassure. »

Contente de ne pas s'être trompée, elle se mit à sourire, la pensée de Ban aida grandement à ce que cette courbe se fasse sur ses lèvres, c'était tellement rare, encore plus avec quelqu'un qu'elle ne connaissait pas. Son visage affichait généralement un air strict voir même sévère. Malheureusement elle ne s'en rendit même pas compte, pourtant même Ginji lui avait dit qu'elle était bien plus belle avec un sourire radieux sur les lèvres. À croire qu'il la draguait. Tien et si c'était le cas ?

Pas le temps de se poser la question, sans compter que vu l'heure elle n'aurait pas la réponse à cette question en se rendant au Honky Tonk le voir, le bar devait être fermé à cette heure-ci malheureusement. Une prochaine fois. Le gamin se proposa alors pour la raccompagner chez elle, se qui faillit la faire sortir de ses gonds mais par politesse et réalisant que ça devait être normal pour un européen de faire se genre de chose elle s'était retenue. Une chance pour lui, même si ça il ne le savait pas encore, un jour peu être. La réponse qu'elle lui donna le fit rire, sur le coup surprise, elle hésita à s'énerver, mais n'en fit rien dans le bénéfice du doute. Mais une veine était tout de même apparut sur sa trempe gauche, même avec le bénéfice du doute, penser qu'un gosse ce moque de vous c'est relativement agaçant. Étrangement il tenait vraiment à la raccompagner, ne savait-il pas que les rues la nuit étaient dangereuse ? Pensait-il vraiment que les Yakuza lui laisseront une chance ? Voilà le problème des étrangers, il pensait que tout était aussi facile que chez eux et que tous étaient comme dans vieux polards japonais où un des Yakuza était toujours un bon petit gars. Désespérant. Car elle n'avait pas peur qu'il se perde, même si les maisons n'étaient pas par croissance, soit la maison portant le numéro un avant celle portant le numéro trois si on est du côté impaire, la maison douze pouvant être en faite à côté de la cent trente cinq, non ce qui l'inquiétait était bel et bien le danger des rues.

« Il faudra alors que je te raccompagne en retour, un gamin seul dans un quartier aussi dangereux je n'aurais pas la conscience tranquille ... »

Himiko aurait bien finit sa phrase sur des gens y meurent tous les jours, mais le souvenir d'être cher mort l'en empêcha, ne voulant pas s'en souvenir d'avantage elle ne termina donc pas phrases. Quand bien même la Lady Poison ne supportait pas les gosses, elle ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour eux en les sachant dans un lieux hostile et de les protéger. La sorcière n'assumait pas son côté maternel.
.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://strong-world.forumactif.com
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Sam 24 Mar - 17:53

« Il faudra alors que je te raccompagne en retour, un gamin seul dans un quartier aussi dangereux je n'aurais pas la conscience tranquille ... »

Link n’avait pas vraiment eu la réponse qu’il espérait, d’autant plus que la situation était inverse. C’était lui qui avait demandé à Himiko s’il pouvait la raccompagner et voilà qu’elle lui répondait qu’elle allait le raccompagner lui. La tournure des choses avaient été complètement inversé ce qui fit sourire le jeune anglais. Ok il avait compris elle n’avait aucune envie de se faire raccompagner. Il sourit à la jeune demoiselle, il aurait pu prendre mal le fait qu’elle le traite de gamin et qu’elle pense qu’il est besoin d’être raccompagner. Mais Link n’était pas susceptible et était du genre à prendre les choses avec humour.

« Puisqu’on tient tant que ça à se raccompagner l’un l’autre pourquoi ne pas faire un bout de chemin ensemble ? » Répondit-il avec un grand sourire.

Link contempla le ciel parsemé d’étoile et se dit qu’entre le ciel du Japon et celui d’Angleterre il n’y avait pas grande différence, hormis la position des étoiles il y en avait tout autant. Vu qu’il avait sa lyre en main il se remit à en jouer, après tout il était tout à fait capable de marcher et de jouer en même temps, cela ne le dérangeait pas. A moins que ça ne déranger Himiko, si tel était le cas il arrêterait d’en jouer mais il doutait que sa musique lui déplaise vu qu’elle lui avait fait un compliment la première fois qu’elle l’avait entendue jouer.


« Ma musique ne te dérange pas j’espère ? »
Revenir en haut Aller en bas
PNJ

Enquêteur en herbeEnquêteur en herbe


avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 26
Localisation : En mission

MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Lun 2 Avr - 17:30

Une solution satisfaisante



La sorcière savait que sa réponse n'était pas celle qui était attendu et qu'elle n'était pas la meilleure, car elle rejetait sa proposition et inversait les rôles, ce qui était de nature généralement à vexer les gens même si cela n'était pas voulu. Link avait été très gentil de lui proposer cela, mais elle ne pouvait se laisser raccompagné par un gamin qui ne connaissait pas le quartier, en plus ce n'est pas comme si la Lady Poison habitant un immeuble facilement repérable dans une rue connu. C'était aux grandes personnes de protéger les plus petits, c'est ce que son frère Yamato lui avait expliqué il y a de ça très longtemps, quand il avait adopter Ban surement puisque sur le moment Himiko n'avait pas été enchanté de partager son frère et encore moins avec un garçon qui ne souriait pas beaucoup à l'époque. Mais bon l'amour avait rapidement fait son affaire. Du coup, en suivant la mentalité de son grand frère, la sorcière ne pouvait laisser Link connaître le chemin de son appartement et surtout, faire le chemin inverse tout seul, il allait se faire tuer et elle se sentirait coupable si cela arrivait. Ce qui était normal puisqu'elle l'aurait laissé tout seul en pleine jungle meurtrière.

« D'accord, ça me paraît être une bonne idée et le meilleur compromis dans cette situation. »

C'était avec le sourire qu'elle lui avait répondu, c'était rare, mais le jeune anglais avait trouvé une solution qui les arrangerait surement tous les deux, et elle n'avait pas trouvé de meilleur solution que celle proposée alors. En effet puisque les deux voulaient raccompagner l'autre, autant faire un morceau du chemin ensemble et ensuite se quitter, ainsi les deux rentrerons chez eux chacun de leur côté tout en ayant fait quelque pas ensemble. Bon ça ne rassurait pas trop Himiko de savoir qu'il allait faire un peu de chemin seul mais bon, pas le choix pour le coup, et puis s'était maintenant un accord en commun elle n'allait pas changer d'avis, à la longue à le prendre pour un mioche, car c'est ainsi qu'elle le voyait, elle allait vraiment finir par le vexer.

Link se remit à jouer de la lyre tout en commençant à marcher avec Himiko qui le regardait. Dire qu'il y a quelque minute quelqu'un avait tenter de la lui voler, il se remettait à en jouer, elle trouvait cela inconscient et risqué, mais elle n'était pas sa mère pour l'engueuler pour son comportement pousse au crime. S'il se la faisait voler tant pis, il faut savoir apprendre de ses erreurs après tout, car toute expérience est bonne à prendre même les mauvaises, et ça elle en savait quelque chose. Qu'importe, si cela arrivait parce qu'il n'était pas prudent et qu'il cherchait le bâton pour se faire battre, il faut avouer qu'elle aimait la musique, d'ailleurs elle le lui avait dit et lorsqu'il lui demanda si cela la gênait ou pas, la sorcière comptait bien lui rappeler cette information. Elle aimait la musique après tout.


« Non non bien au contraire, j'aime beaucoup c'est apaisant enfaite. »

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://strong-world.forumactif.com
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Lun 16 Avr - 17:24

« D'accord, ça me paraît être une bonne idée et le meilleur compromis dans cette situation. »

Link sourit à la réponse d’Himiko, il était content qu’ils aient enfin réussis à se mettre d’accord tous les deux. Certes il s’inquiétait quand même quant au chemin que ferait la jeune demoiselle toute seule mais bon après tout il pourrait toujours la surveiller de loin non ? Quoique si elle s’en rendait compte elle risquerait de se vexer, mais pourtant le jeune anglais allait s’inquiéter s’il ne pouvait pas s’être assurée que la jeune femme soit rentrée saine et sauve chez elle. Hum… Vu qu’elle ne voulait pas se faire raccompagner jusqu’au bout Link avait une idée mais il n’était pas certain qu’elle accepte, mais en tout cas si elle le faisait il pourrait être certain qu’il ne lui serait rien arrivé. Après tout il pouvait toujours essayer.

« Dis, est-ce que je pourrais avoir ton numéro de portable ? Comme ça je pourrai savoir si tu es bien rentrée et tu pourras en faire de même pour moi, il semblerait que ça ne te plaise pas non plus que je rentre seul. » Dit-il en souriant.

Alors qu’ils étaient tous les deux en train de marcher, le jeune anglais n’avait pas pu s’empêcher de se remettre à jouer de la lyre, il aimait tellement en jouer que même s’il avait failli se la faire voler il voulait quand même en jouer. Et puis il ferait plus attention cette fois-ci, pas une seule personne ne mettrait les mains sur son instrument, non mais oh !


« Non non bien au contraire, j'aime beaucoup c'est apaisant enfaite. »

Link sourit en entendant cela, il était content que sa musique plaise aux autres, après tout cela n’avait pas grand intérêt de jouer si ça ne plaisait à personne, à part pour sa satisfaction personnelle mais bon. Il était beaucoup plus heureux lorsque les autres appréciaient sa musique et vu que c’était le cas d’Himiko il était content, oui il en fallait vraiment peu pour rendre joyeux le jeune anglais mais bon après il savait se contenter du minimum.

« Tant mieux si ça te plait, ça veut dire que je peux continuer alors. » Répondit-il en souriant jusqu’aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ

Enquêteur en herbeEnquêteur en herbe


avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 26
Localisation : En mission

MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Mar 17 Avr - 12:55

Mon numéro ?


Tout vient à point à qui sait attendre, on pourrait presque utilisé cette citation ici, bien qu'en plus de patience il a fallut des négociations, mais au final les deux jeunes gens avaient réussit à trouver un compromit satisfaisant même si à la base ce n'était pas ce qu'ils avaient désirer, car les deux voulaient raccompagner l'autre pour des raisons qui leurs étaient propres. C'était mignon car chacun s'inquiétait pour l'autre quand à la partie du chemin qu'il fera seul, mais s'ils devaient s'écouter, ils passeraient leur soirée à se raccompagner mutuellement ainsi de suite jusqu'à lever du jour, voir même plus tant les deux semblaient entêter, en ça ils se ressemblaient parfaitement.

Mais le petit britannique eut une idée assez surprenante, mais quand on pense à l'évolution technologique et la rapidité de communication, il n'avait peut être pas tord, surtout que dans son pays, ça devait être quelque chose de courant de prendre contacte aussi facilement avec quelqu'un, il était anglais après tout, et on disait d'eux qu'ils étaient très ouvert. Un peu surprise, ne s'attendant absolument pas à ça, elle finit par reprendre ses esprits et sortir son téléphone portable à claper de couleur violet si foncé qu'il semblait noir. Il avait raison, en échangeant leur numéro, ils sauraient si l'autre n'a rien eut en chemin, et ainsi la sorcière pourrait dormir sur ses deux oreilles.


« Oui tu as raison c'est une excellente solution, comme ça dès qu'on se séparera pour rentrer chacun de notre coté on enverra un message à l'autre pour le prévenir qu'on est bien rentré. Et si on ne reçoit pas de message cela voudra dire que quelque chose est arrivé, voilà mon numéro ... »

Himiko lui dicta alors son numéro avant de noter le sien, c'était la première fois qu'elle prenait le numéro de quelqu'un avec qui elle n'avait aucun rapport professionnel, tous les autres numéros étaient ou ses patrons réguliers, ses collègues et toutes la bandes des Get Backers. Seul Rena n'avait pas vraiment un rapport professionnel bien qu'elle l'a sauva lors d'une mission. Une fois l'échange de numéro finit, tout en continuant d'avancer, le gamin s'était remis à jouer de son instrument, cette marche nocturne était vraiment agréable, finalement bien qu'elle ait un cœur presque en pierre, sa nouvelle rencontre n'était pas si désagréable qu'elle ne l'avait pensé au début. Sa remarque ensuite la fit sourire, elle avait envie qu'il continue après tout.

« Oui, en plus ça rend la balade beaucoup plus agréable. »

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://strong-world.forumactif.com
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Dim 29 Avr - 21:59

Link se demandait si Himiko allait accepter de lui donner son numéro de téléphone, après tout ce n’était pas vraiment quelque chose que l’on donnait au premier venu, enfin si on était quelqu’un de prudent. Après tout être en possession du numéro de quelqu’un c’était posséder des informations sur lui, importante qui plus est, avec ça on pouvait contacter une personne n’importe où n’importe quand, enfin à condition que cette dernière réponde bien sûr. Sinon cela ne servait pas à grand-chose, hormis si l’on possédait les moyens de faire beaucoup plus. Comme localiser quelqu’un avec son téléphone ou encore surveiller ses messages à distance et diverses autres choses. Mais bien entendu ce n’était pas Link qui allait faire cela, les personnes qui faisaient cela étaient soient des espions, soit de la police ou autre, ce n’était pas un petit anglais sorti de nulle part qui allait faire ce genre de chose. Qui de toute évidence ne l’intéressait pas, il n’était pas du genre à espionner les autres, même si au vu de sa richesse il pouvait se permettre bon nombre de chose, cependant Link avait un grand sens morale et n’était pas du genre à se laisser aller. Il vivait sa vie à fond et faisait des choix avec la plus grande prudence et réflexion afin de ne rien regretter, il voulait vivre sa vie sans regret. Qu’importe si pour cela il faisait des choses folles ou dangereuses, c’était son choix.

« Oui tu as raison c'est une excellente solution, comme ça dès qu'on se séparera pour rentrer chacun de notre coté on enverra un message à l'autre pour le prévenir qu'on est bien rentré. Et si on ne reçoit pas de message cela voudra dire que quelque chose est arrivé, voilà mon numéro ... »

Un grand sourire s’afficha sur le visage du jeune anglais, Himiko était d’accord ! Cela allait lui faciliter les choses, il n’aurait pas à s’inquiéter inutilement de savoir s’il était bien rentrée ou non et si ce n’était pas le cas il pourrait rapidement aller à son secours. Même si de toute évidence il mettrait sans doute un peu de temps ne sachant où elle habitait, il devrait d’ailleurs le lui demander, même s’il ne connaissait pas la ville cela serait tout de même pratique, au cas où. Link prit le numéro de la jeune demoiselle et lui donna le sien, les numéros japonais étaient différents de ceux des anglais, il n’aurait sans doute jamais remarqué s’il n’avait pas échangé son numéro avec Himiko, quoique il aurait dû s’en douter. Après tout chaque pays avait son propre système de numéro de téléphone. Il était content d’être venu au Japon, même si ce n’était pas pour faire du tourisme il apprenait de nouvelles choses, et puis c’était la première fois qu’il allait à l’étranger ce qui était une bonne expérience. Le jeune anglais aurait préféré venir ici dans d’autres circonstences mais bon, après tout c’était la vie hein ! Et il ne s’en plaignait jamais, cela ne servirait à rien de toute façon, n’est-ce pas ? Autant voir le bon côté des choses ! Comme toujours, c’était un réflexe flexionnel de Link.

« Merci ! Au fait, ça te dérangerais de me dire où tu passes pour rentrer chez toi ? Au cas où il t’arriverais quelque chose sur le chemin. »

Bien évidement Link ne pensait pas un mal du tout en disant cela hein ! Il n’avait pas l’intention de jouer les voyeurs ou autre en ayant une idée d’où vivait la jeune demoiselle, il voulait juste prendre ses précautions au cas où. Et s’il n’y avait rien eh bien c’était tant mieux ! Le jeune anglais n’aurait pas de raison de se rendre là où elle habitait pour l’aider et à vrai dire il préférait cela, il était toujours mieux de ne pas être victime « d’accidents » même si la vie n’en décider pas toujours ainsi.
Le jeune anglais s’était remis à jouer de la lyre et il était content de savoir que cela plaisait à Himiko, le trajet leur paraîtra beaucoup moins long de cette manière, bah ce n’était pas cela qui aurait déranger Link de toute manière, marcher ne le déranger guère. Surtout lorsqu’il avait un nouveau paysage tout à fait inconnu devant lui qui ne demandait qu’à être découvert, cela rendait les balades beaucoup plus divertissantes. Cependant, s’ils continuaient dans cette direction Link n’allait pas rejoindre le bon chemin pour retourner à son hôtel, c’était peut-être le moment de se séparer ?


« Oui, en plus ça rend la balade beaucoup plus agréable. »

« Héhé oué ! Bon par contre je vais devoir tourner à droite sinon je vais manquer le chemin pour l’hôtel, tu dois continuer tout droit ? Si c’est le cas nous ferions mieux de nous séparer ici non ? »

Revenir en haut Aller en bas
PNJ

Enquêteur en herbeEnquêteur en herbe


avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 26
Localisation : En mission

MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Lun 30 Avr - 15:00

Alors on se quitte


Si les autres voyaient le comportement d'Himiko actuellement, ils n'en reviendraient surement pas, car même si elle n'était pas la plus aimable du monde, elle n'avait toujours pas transformer le jeune étranger en un animal dont intelligence était basse, ou encore un singe dépourvu de sens moral. Pour elle adorait transformer les personnes qu'elle n'aimait pas en un vulgaire singe inutile. Surtout qu'en le transformant en singe, elle n'aurait pas perdu de temps à discutailler avec lui, et aurait peu être eut une chance de voir son très cher Ban, mais non pas cette fois. Un véritable miracle pour l'enfant vaudou, pourtant au début de leur rencontre, elle avait manqué d'être odieuse envers lui, ce qu'elle avait commencé à être. Faut dire que c'était dans sa nature de mépriser un peu tout le monde, encore plus les ignorant. Et le pire c'est qu'elle lui donnait son numéro de téléphone, vraiment elle était dans un bon jour, ou plutôt une bonne nuit, bien que dit comme ça cela fait étrange. Un bon soir alors., mais vraiment très bon. Son téléphone ne lui servant généralement que pour le travail et rien d'autre, jamais, là pour la première fois, il allait servir juste pour prendre des nouvelles de quelqu'un qu'elle venait à peine de rencontrer en plus de cela !

Lorsqu'elle prendrait du recule sur sa soirée, elle regarderait en long en large et en travers son comportement pour savoir pourquoi elle avait agit aussi normalement envers autrui. Lady Poison en prendrait un sérieux coup rationnellement parlant, si Akabane le savait, il ne se gênerait pas pour lui lancer tout un cas de sarcasme en rigolant de voir Himiko en adolescente comme les autres. Jamais la sorcière aux parfums n'avaient autant sourit à un inconnu en plus, ah vraiment le fait d'être étranger l'avait beaucoup aidé. Comme quoi tout tenait à peu de chose, si le garçon n'avait pas été souriant et étranger, la relation qu'ils nouaient tous les deux n'auraient pas été pareille, du tout même. Après que les deux aient échangé leur numéro de téléphone il lui demanda quel chemin elle allait prendre pour rentrer. Elle lui jeta un regard entre étonnement et abasourdit tellement c'était suspect. Heureusement qu'il expliqua la suite car sinon elle se serait posé beaucoup de question.

« Hum … C'est vrai que moi je sais où tu vas rentrer … Et bien tu vois la route tout droit qu'on prend ? Là faut prendre à droite, puis la première à gauche, je me trouve le long de cette rue. »

Bon la dernière rue était longue, très longue, donc elle n'avait pas dit précisément où elle vivait, ce qui gardait un minimum de sécurité, elle était transporteuse après tout ! Quand bien même il était aussi innocent qu'un oisillon qui vient de naitre, il faut toujours se méfier, c'était Ban et son frère qui le lui avait apprit. Mais surtout il jouait magnifiquement bien de la lire, elle adorait la musique, lorsqu'elle ne travaillait pas, elle passait son temps à en écouter, en plus cela faisait du bien à ses plantes fort nombreuse. Malheureusement il était temps de mettre fin à cette balade, sinon le pauvre Link n'arriverait jamais à rentrer chez elle.

« Tu as raison, sinon tu vas avoir du mal à retrouver le chemin, moi j'ai juste à tourner à droite puis à gauche comme je t'ai dis, pas compliqué. Envoie moi un message lorsque tu es retourner dans ta chambre ou si tu as le moindre problème en chemin. »

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://strong-world.forumactif.com
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Ven 4 Mai - 14:27

Etant donné que Link et Himiko allait devoir se séparer très bientôt, le jeune anglais lui avait demandé vers où elle habitait au cas où il lui arriverait quelque chose et que le jeune homme devrait venir l’aider. Vous pourriez peut-être trouver qu’il en faisait trop mais après tout Link était quelqu’un de très gentil qui se souciait des autres, il n’avait rien de quelqu’un de méchant, à part dans certains cas mais inutile de les évoquer maintenant étant donné qu’il n’était pas dans ces cas-là.

« Hum … C'est vrai que moi je sais où tu vas rentrer … Et bien tu vois la route tout droit qu'on prend ? Là faut prendre à droite, puis la première à gauche, je me trouve le long de cette rue. »

Link visualisa le chemin et tâcha de se souvenir des paroles de la jeune femme, après tout s’il lui arrivait quelque chose et qu’il oubliait ce qu’elle venait de lui dire il aurait l’air bien non ? Donc à droite puis à gauche d’ici et ensuite elle se trouve le long de la rue, ok c’est noté. Le jeune anglais hocha la tête en souriant puis il lui dit qu’ils allaient devoir se séparé étant donné qu’il devait tourner pour retourner à l’hôtel.

« Tu as raison, sinon tu vas avoir du mal à retrouver le chemin, moi j'ai juste à tourner à droite puis à gauche comme je t'ai dis, pas compliqué. Envoie moi un message lorsque tu es retourner dans ta chambre ou si tu as le moindre problème en chemin. »

« D’accord ça marche ! Pareil pour toi. Bon et bien bonne nuit Himiko ! J’ai été ravie de te connaître, j’espère qu’on se reverra. » Répondit-il avec un grand sourire avant de tourner et de lui dire au revoir en agitant la main.

Une fois cela fait, le jeune anglais prit le chemin de l’hôtel tout en continuant un peu de jouer de la lyre en admirant le paysage. Le ciel étoilé était tellement magnifique qu’il lui donner envie de jouer de douces mélodie, et c’est ce qu’il fit le long du retour. Une fois arrivé devant l’hôtel il rangea sa lyre puis retourna dans sa chambre, étant donné qu’il ne lui était rien arrivé il envoya un sms à Himiko pour lui dire que tout à allait bien puis il partit ouvrir la fenêtre et se remit à jouer en regardant le ciel étoilé. La musique l’apaisait tellement qu’il avait l’impression qu’il pourrait jouer toute la nuit.


Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
PNJ

Enquêteur en herbeEnquêteur en herbe


avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 26
Localisation : En mission

MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo] Sam 5 Mai - 18:27

Et un petit SMS


Cette soirée était à marquée dans les annales avec une écrire rouge vif indélébile pour qu'on la remarque bien tellement c'était improbable, Himiko qui soit aussi sociale avec un gamin qu'elle ne connaissait pas. Link pouvait jouir d'une exclusivité mondiale vis à vis du comportement de la jeune fille basané, bien qu'il faut avoué qu'au début ce n'était pas tout à fait l'osmose. C'était la première fois qu'elle disait si facilement où elle vivait, même si ce n'était pas avec une précision extrême puisqu'il ne connaissait pas le numéro du bâtiment où il vivait. Seul Ban savait où elle vivait, et encore, elle ne le lui avait pas dit, le vil serpent l'avait espionné et ne c'était pas gêné pour se taper l'incruste comme le gros abrutit sans gêne qu'il était.

Dire qu'elle n'avait même pas vu le temps passé et qu'il était déjà le moment pour eux de se dire au revoir, si ce n'est adieux. Oui la sorcière si associable d'ordinaire, avait passé une agréable balade en sa compagnie aussi étrange que cela pouvait paraitre, se retrouvant même un peu surprise qu'ils devaient déjà se quitter. D'ailleurs Lady Poison avait bien trop sourit durant cette soirée, demain elle aurait surement mal aux zygomatique en se réveillant le matin et n'aurait alors pas la force d'ouvrir la bouche même pour manger. Mais elle sourit encore une fois lorsqu'ils se dirent aux revoir, se demandant s'ils se reverraient ou pas.

« Bonne nuit à toi aussi, je suis également ravis de t'avoir rencontré. Si tu reste un moment dans le quartier on se recroisera surement. »

Puis il se retourna en agitant la main, ce qu'elle ne fit pas en retour, il ne fallait pas pousser non plus ce n'était pas dans ses habitudes et en plus il était de dos, donc inutile pour elle de perdre du temps à le faire. Himiko prit alors le chemin jusqu'à chez elle tranquillement, la musique des mélodies de Link encore présent dans sa tête. Rien de bien inquiétant, juste une bande de jeune dans un coins, surement des fugueurs, pas de quoi s'inquiéter en somme, puis elle monta dans son appartement, et rentra chez elle. Après avoir fermé la porte elle se laissa tomber sur le lit, entendant au même moment son portable sonné. Elle tourna machinalement la tête, et après un petit moment, finit par le lire, la sensation d'être enfin allongé sur le lit avait été plus forte que celle de lire le message.

Spoiler:
 

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://strong-world.forumactif.com
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo]

Revenir en haut Aller en bas

Une douce mélodie retenti au coucher de soleil [Pv: Himiko Kudo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Seule au coucher de soleil (libre)
» Coucher de Soleil au bord de l'eau [Vanille et Canelle]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Dans un coucher de soleil les explosions prennent la même couleur [Jesse]
» Un coucher de soleil qui vaut mille mots, et l'espoir parti, revint.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'affaire Woodsmoke :: Zone calme :: Corbeille-