Partagez| .

Une moto cassé [pv : Nana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
PNJ

Enquêteur en herbeEnquêteur en herbe


avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 27
Localisation : En mission

MessageSujet: Une moto cassé [pv : Nana] Mar 20 Déc - 19:28

Une moto cassée ...



Des missions, encore et toujours des missions, il fallait bien ça après tout pour payer l'argent du loyer et les ingrédients pour fabriquer des parfums empoisonneurs, car la vie ce n'était malheureusement pas gratuit. La jeune Himiko devait alors enchainer les missions les unes à la suites des autres pour pouvoir se permettre de vivre relativement bien et avoir toujours du matériel à disposition pour ses prochaines missions. Qu'arriverait-il si un jour elle n'avait plus aucun parfums de secours lors d'une mission ? Ça serait surement fatal pour elle, car même si elle n'utilise que très rarement ses sept parfums, car on ne peut utiliser que sept parfums par jour, elle en avait une centaine, fallait juste bien prévoir les réserves. Jamais elle ne partait en mission si l'un des parfums qu'elle doit emmener avec elle n'est pas en quantité suffisante, elle n'était pas folle la notion du danger elle connaissait bien, et son frère lui avait toujours expliqué que la prudence était plus importante que la gratification d'une mission parfaitement accomplit.

En parlant de mission, cela faisait bien longtemps qu'elle n'en avait pas faite avec l'équipe très particulière des Get Backers, ça lui manquait. Elle avait beau tout faire pour le nier, le fait d'avoir retrouver Ban lui faisait énormément plaisir, et puis le caractère de Ginji était facilement appréciable. Oui l'ambiance que les deux garçons instauraient était telle qu'on s'y attache facilement et lorsque l'on ne l'a plus elle vous manque nostalgiquement. Par contre ça elle ne l'admettra jamais, la sorcière avait son petit caractère, et elle préférait de loin dire qu'ils étaient de parfait idiot qu'avouer qu'elle les appréciait énormément. Faut dire qu'avec tout ce qu'elle a vécu avec Ban, et notamment ce qu'elle pensait durant des années solitaires, elle ne pouvait pas dire du jour au lendemain qu'elle l'appréciait. Mais en plus des deux Get Backers, cela faisait aussi un moment qu'elle n'avait pas fait de mission avec ce cher Dr. Jackal et Mister No Break. Leur présence aussi lui manquait parfois, bien qu'Akabane soit un diable de premier ordre, ou plutôt un dangereux psychopathe. Enfin il avait beau faire des allusions au faite que si elle le gênait il était prêt à abréger sa vie, les deux se respectaient mutuellement, voir s'appréciait autant qu'elle appréciait la bande des récupérateur.

Aujourd'hui ne faisait pas exception à la règle, et donc encore une fois elle se retrouvait toute seule pour une mission. Cela l'ennuyait bien car pour cette mission l'objet à transporter était d'une grande valeur et qu'il fallait en plus la transporter dans un endroit assez éloigné de Shinjukû, c'était même en dehors de la ville de Tokyo pour dire. La présence de Maguruma aurait vraiment été souhaitable pour le coup, malheureusement lui et Akabane étaient déjà en mission, et aucun autre transporteur capable de conduire aussi bien n'était disponible. Himiko devrait donc compter que sur elle même, et utiliser sa propre moto. Elle n'avait pas vraiment réfléchit en acceptant la mission, car conduire une moto tout en ce battant contre des récupérateurs, la tâche serait bien difficile, mais elle n'aimait tellement pas rester à rien faire comme son ami Ban qu'elle avait prit la mission dès qu'elle le pouvait plutôt que d'attendre de pouvoir la faire avec Maguruma.

Ainsi après avoir reçut l'objet à transporter, elle le déposa dans le coffre de sa moto, mit son casque et prit la route pour se rendre là où l'objet devait être entreposé. À peine était elle rentré sur la nationale qu'un groupe de trois récupérateurs en voiture la poursuivaient déjà. Fort heureusement elle n'en connaissait aucun, il aurait été dommage qu'elle se retrouve à ce battre avec ses nouveaux camarades. Mais voilà, comme dit plus haut, conduire et se battre était bien difficile, le groupe de récupérateurs avait ainsi l'avantage, car l'un d'eux conduisait pendant que les deux autres se battaient. Son seul avantage à elle était qu'il la sous estimait à cause de son jeune âge, car oui il n'y a pas beaucoup de jeune fille dans le métier, voir presque aucune et encore moins une jeune fille de 16 ans. Ce qu'ils ne savaient par contre c'était qu'elle était une voodoo child mais en plus une grande sorcière. La course poursuite durant longtemps, éviter les voitures des innocents, réussir à échapper à ses poursuivants n'étaient pas choses aisées, mais Lady Poison tenait bon, lorsqu'elle le pouvait, elle lâchait une de ses mains pour leur jeter du parfum. Elle réussit à en transformer un en singe assez rapidement, il en restait que deux à anéantir pour le bien de sa mission. Le problème c'était que celui qui ne conduisait pas était un as du tir à l'arc, endommageant rapidement la moto de la pauvre Himiko qui avait bien de la peine à continuer à rouler normalement. Enfin Lady Poison n'était pas si faible, et rien que penser à Ban la pousser à se surpasser, aussi elle réussit alors à mettre en déroute les récupérateurs restants. Sa moto elle ne pouvait pas en dire autant car elle se trouvait dans un état proche de la casse, ce fut un miracle qu'elle réussit à atteindre le point de rendez-vous.

Après avoir échanger l'objet contre le reste de sa paye qui était fort onéreusement, elle reprit sa route tant bien que mal pour retourner à son appartement. Elle n'eut même pas le temps de rentrer dans Shinjukû que sa moto tomba en rade totale, endommager de partout. On ne saurait même pas dire si elle était bonne pour le garage ou la casse. Elle avait bien besoin de ça, non pas qu'elle était proche de ses sous, mais certains produits pour ses parfums étaient d'une extrême rareté et donc le prix était des plus élever, alors perdre de l'argent pour une moto n'était pas ce qu'elle voulait le plus. Obliger de mettre pied à terre, elle transporta sa voiture en la trainant tout en marchant à côté pour rentrer chez elle. Ce n'était pas très valorisant mais au moins elle pouvait se dire que ce n'était pas comme les Get Backers qui eux avaient un véritable don pour mal se garer et ainsi de faire enlever leur voiture, leur faisant dépenser de l'argent bêtement pour des frais de fourrière. Passant par les bas fond de Shinjukû pour éviter de croiser des membres de la police, car vu l'état de sa moto il y avait de forte chance pour que ces dernier l'interpelle, elle espérait n'avoir aucun ennuie, il ne lui restait plus beaucoup de parfum à cause de la difficulté à bien trouver le vent pendant sa course.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://strong-world.forumactif.com
Aria Zanelli

Admin explosive

avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Une moto cassé [pv : Nana] Mer 21 Déc - 9:29

Une moto cassée ...


Le Mugenjô était calme ses derniers temps, à moins qu'elle ne se rendait compte de rien tranquillement enfermer dans sa tour à l’abri de tout danger extérieur au seins de Belt Line. C'est vrai que grâce à la technologie de Pluto, elle n'avait pas à craindre le danger, il avait installé tout un système de sécurité à faire pâlir de jalousie la NASA. Ainsi personne pouvait venir dans ce qui leur servait d'habitation, ils étaient totalement protéger par la réalité virtuel du château. Comme quoi cette réalité avait parfois du bon quand on savait s'en servir. Pluto lui, la maitrisait parfaitement, il était devenue alors le professeur de Nana pour qu'elle puisse s'en servir et la manier à sa guise, ainsi elle pourrait survivre en tout occasion. La jeune fille s'amusait bien à apprendre à manier la réalité virtuel, et grâce à son don pour se connecter à toute chose informatique, elle apprenait vraiment rapidement, même si elle était encore loin de pouvoir se mesurer aux Archives du Mugenjô, mais un jour proche elle pourrait les concurrencer. Au moins avec ce qu'elle savait déjà faire, elle pouvait se promener partout dans le château de l'infini sans le moindre risque, se fabriquant elle même des chemin nouveau et cachant sa présence. Enfin cacher était un bien grand mot car elle n'était pas la seule dans cette forteresse à maitriser cette technologie, et tous ceux qui en savaient un minimum sur le fonctionnement du château et des archives pouvaient facilement la repérer. Mais pour l'heure ces personnes là ne se préoccupait pas encore de la jeune fille, ce qui n'était pas plus mal, au moins ça lui laissait du répit dans sa vie difficile et elle ne s'en plaignait pas loin de là ! Et puis de toute façon, tant que Pluto était à ses côtés rien ne pouvait lui arrivé, du moins pour le moment.

Depuis quelque temps, la petite passait une grande partie de ses journées à dormir, rattrapant le manque de sommeil qu'elle avait accumuler pendant toutes ses années de vie, pour une fois qu'elle pouvait dormir sur ses deux oreilles à l'intérieur du château elle n'allait pas s'en privé, car c'était un luxe que peu de monde pouvait s'offrir. Mais c'était aussi parce qu'elle n'avait pas grand chose à faire ici, car bien qu'elle apprenait tout ce qu'il fallait savoir de la réalité virtuel, ce qui était éprouvant car pour bien communiquer avec son ami robotique il fallait qu'elle se branche à lui, ce qui l'épuisait physiquement, ce n'était pas suffisant pour l'occuper et elle ne connaissait plus personne pour allez s'amuser. Tous ses amis avaient été massacré, ce qui avait eut pour effet de la pousser à quitter cet endroit de malheur et de désespoir pour essayer de trouver un endroit meilleur. Bien que le monde extérieur l'avait bien désenchanté, bien qu'il était moyen violent ce n'était pas le monde de rêve que tous les miséreux vivants dans le château espère voir un jour lorsqu'ils réussiront à sortir. Enfin il n'était pas si mal, bien qu'étrange, elle avait quand même réussit à se faire des amis en plus, dommage que maintenant elle se retrouve toute seule, non pas que Pluto ne soit pas de bonne compagnie, mais ce n'était pas pareille, car on peut difficilement jouer dehors avec un ballon par exemple avec un ordinateur géant.

Oui la solitude lui pesait, elle avait bien rencontrer Karot lors de sa fugue, mais cela faisait un moment déjà et il l'avait surement déjà oublié. En plus elle se voyait mal aller le voir en lui proposant d'aller jouer alors qu'il était fils de Yakuza, même s'il faut l'avouer qu'elle aimerait bien, car sa salle informatique qu'il avait était fort intéressant. Elle aimerait tellement discuter avec quelqu'un qui a un corps physique, mais ici au château c'était une chance sur mille pour tomber sur quelqu'un de sociable, le reste n'était que des monstres assoiffé de sang qui n'attendait qu'une chose, vous étriper pour vendre le reste de votre carcasse. Rien qu'à cette idée elle soupirait et se rendormait, perdant toute envie de sortir de son lit. C'est comme ça qu'elle restait longtemps dedans.

Mais voilà aujourd'hui elle c'était décider, elle sortirait dehors, même si elle n'allait pas aller bien loin, elle voulait voir si elle ne pouvait pas se trouver une occupation à l'extérieur, oubliant totalement qu'elle était encore rechercher par la police du département du Kanto. En se levant, déterminé à faire un petit tour dehors, elle expliqua à son ami ce qu'elle avait prévu pour la journée, et bien qu'il ne fut pas des plus ravis il accepta quand même, après tout maintenant elle était capable d'aller et venir de la zone basse à Belt Line alors pourquoi pas dehors. Une fois prête à sortir, elle prit ses outils qu'elle gardait toujours sur elle, même lorsqu'elle dormait, et se fabriqua un chemin la menant directement vers la sortir, en faisant bien attention de laisser un moyen de faire le chemin inverse uniquement pour elle, il ne fallait pas aider les monstres d'en bas à monter un étage, ça serait du suicide, et puis y'en avait bien suffisamment dans la zone centrale comme ça.

Une fois dehors, elle se promena un peu partout dans les environs du Mugenjô, en faisant bien attention à ne pas se faire attraper par des grands sadiques qui tenteraient surement de la mettre en pièce. Il n'y avait pas plus à faire à l'extérieur qu'à l'intérieur en faite, la pauvre petite Nana soupira un grand coup avant de se laisser aller à s'assoir sur le sol, dépiter de ne pas avoir trouver la moindre occupation. Prenant la pose du penseur de Rodin, elle attendit que le temps passe, ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas passer une journée à rien faire, enfin rien faire à l'extérieur. Et visiblement le Dieu du Mugenjô avait vu sa peine, car au bout d'une heure à attendre que quelque chose lui tombe dessus, elle aperçu au loin une silhouette avec une mobylette. Étrange généralement on est dessus on la traine pas pour la faire avancer … surprise elle resta là à la fixer jusqu'à ce que la silhouette se rapproche et qu'elle puisse ainsi mieux voir la marque de la moto mais également que la silhouette était celle d'une jeune fille à la peau matte qui devait être plus âgée qu'elle mais pas de beaucoup. Horrifié par l'état du pauvre véhicule, elle se redressa d'un coup et se précipita sur celui-ci en l'examinant sous tous les angles sans se préoccuper de la propriétaire. Une fois qu'elle eut terminé elle fixa cette dernière et s'exprima de façon très hyperactive.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
C'est ta moto ? Mais qu'est ce qu'il lui est arrivé ! La pauvre c'est criminel de la mettre dans un tel état ! Comment t'as pu laisser faire ça ? Tu veux que je te la répare ?


Et oui la petite Nana ne supportait pas de voir des objets mécaniques être réduit à un tel état de dépouille. Laisser la mobylette dans cet état était pour elle un crime sans nom, et elle ne pouvait laisser faire ça, il fallait qu'elle la répare mais pour le coup l'avis du propriétaire était indispensable. C'est pour cela qu'elle agressa si l'on peut dire ladite propriétaire du véhicule.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Si l'ironie était faite de framboises, nous aurions de quoi faire un certain nombre de tartelettes.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ

Enquêteur en herbeEnquêteur en herbe


avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 27
Localisation : En mission

MessageSujet: Re: Une moto cassé [pv : Nana] Mer 21 Déc - 21:37

Une moto cassée ...


Les journées étaient bien fatigante ses derniers temps pour la sorcière qui enchaînait les missions les unes après les autres, ne prenant que peu de jour de repos tant elle n'aimait pas rester à rien faire. Au moins elle accumulait une certaine fortune qui ferait pâlir de jalousie les deux Get Backers qui ont un véritable don pour être toujours sur la paille. Parfois elle se demandait s'ils n'en faisaient pas exprès juste pour ne pas payer leur consommation au Honky Tonk. Pore était d'ailleurs vraiment gentil de mettre toujours leur consommation sur leur ardoise, à croire qu'il n'avait pas peur d'être un jour sur la paille à cause d'eux ! C'était même étonnant que cela ne soit toujours pas arrivé, mais ne vous imaginez pas que c'est ce qu'elle souhaite, elle apprécie beaucoup le teneur du bar et les deux petites serveuses, en particulier Rena qu'elle avait sauvé des griffes de Lucifer. Pour une fois qu'il y avait des filles, bon en général il y avait HEVN, mais ses relations avec elle étaient plutôt tendu, faut dire que Ban adorait la tripoter sous prétexte qu'elle avait une poitrine généreuse et qu'il en profitait bien pour rappeler à Himiko qu'elle n'était qu'une planche à pain, ce qui avait pour finalité de la rendre jalouse, sans compter qu'elle se rabaissait intérieurement car elle réalisait qu'elle n'avait pas les arguments corporel que Ban apprécie tant chez une femme.

Mais là, en plus d'une mission bien fatigante, elle devait faire réparé sa moto si ce n'est en racheter carrément une, perdant ainsi une partie de l'argent qu'elle venait de gagner, si c'est pas malheureux. Rien que d'y penser elle déprimait et se retenait de jurer. Elle n'avait pas que ça à faire de faire réparer son véhicule et perdre son argent qui lui servait à payer son loyer, sans compter que le temps que celle-ci soit réparé, elle ne pouvait pas reprendre de mission où elle avait besoin d'être véhiculé, ainsi elle devrait attendre de pouvoir refaire équipe avec Maguruma pour qu'il lui serve de chauffeur. D'un certain côté ce n'était pas plus mal puisque des missions en équipe lui manquait ses derniers temps, c'était l'excuse parfaite finalement pour en refaire. Bien que ça l'embête que se soit pour une raison aussi ridicule que la perte de son moyen de locomotion.

Sur le chemin du retour, traversant les bas fond de Shinjukû, elle remarqua qu'une fillette la fixait étrangement, sur le coup elle n'y prêta pas grande attention, ce n'était qu'une petite tête blonde. Mais lorsqu'elle fit à sa hauteur, ladite tête blonde se jeta littéralement sur sa voiture pour la regarder sous toutes ses coutures, c'était si soudain que Lady Poison ne trouva même pas quoi dire pour engueuler l'enfant pour son comportement. Y'a de quoi être surprise, vous rentrez d'une dure mission avec votre moto dans un état pas possible et une gamine vous saute dessus pour reluqué votre bécane en miette. Mais Himiko fut encore plus surprise parce que lui balança la môme, c'était criminel d'avoir une moto dans un tel état, c'était plutôt criminel qu'on la lui mette dans ses états durant une mission oui ! Comme si elle avait voulu qu'on la lui casse … vraiment les jeunes de nos jours. Sans compter que la dernière question que lui posa la gamine blonde l'intrigua, qu'est qu'une petite pouvait bien vouloir à sa moto ? À son âge on ne répare pas se genre de chose c'est bien trop complexe. Himiko qui avait déjà du mal avec les plus jeunes, traînant d'ailleurs qu'avec des gens plus âgé, lâcha un soupir avant de répondre.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Durant mon travail elle a eut quelque problème ... Mais qu'est ce que tu veux réparer, une enfant comme toi n'est pas faite pour ça ...



Ce n'est pas qu'elle était méchante, mais elle avait du mal avec les plus jeunes qu'elle, et puis quand on voit un enfant qui devait même pas avoir 15 ans qui vous propose de réparer votre bécane, vous vous posez des questions, quoi de plus normal. Pourtant la jeune fille avait une tête fort sympathique et ne dégageait aucune animosité quelconque, elle avait juste un comportement particulier. Himiko ne pouvait pas savoir qu'elle avait en face d'elle la reine du bricolage, capable de fabriquer et réparer tout et n'importe quoi dans un délais des plus ahurissants. Surtout qu'en plus elle devrait savoir qu'une jeune fille est capable de beaucoup de chose, quand elle était petite avec Ban et son frère, elle était déjà une grande récupératrice. Mais c'est justement parce qu'elle savait qu'elle vie difficile que c'était qu'elle ne voulait pas voir d'autre gamin vivre comme elle.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Himiko Kudo le Sam 14 Jan - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://strong-world.forumactif.com
Aria Zanelli

Admin explosive

avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Une moto cassé [pv : Nana] Mar 27 Déc - 11:07

Une moto cassée ...


La petite Nana n'était pas à prendre à la légère lorsqu'on parlait d'informatique ou encore de mécanique, elle excellait dans ses domaines comme personne, enfin si au Mugenjô le cher nouveau chef des volts, MakubeX était l'as des as en informatique, il avait même réussit à piraté les archives du château de l'infini, ce n'était pas rien. Elle espérait bien avoir son niveau un jour, surtout qu'il devait avoir le même âge. Faut-il avoir 14 ans pour être un génie de l'informatique ? Faut croire, en tout cas ici oui. La seule différence entre les deux, c'est que Nana était une humaine qui fut transformé à force d'être utilisé comme un cobaye pour des expériences sur la robotique, et lui était un être virtuel de base, créer par le château lui même, enfin par sa mère, son histoire à lui était bien complexe et il n'avait pas la chance de pouvoir sortir du château, du moins pour l'instant. Qui sait, peut être qu'en perçant le secret des archives on réussirait à trouver le moyen de faire sortir les êtres virtuels du château pour qu'ils puissent sortir à l'extérieur eux aussi. Enfin est ce qu'elle aurait encore l'envie de faire ça lorsqu'elle découvrira le terrible secret que renferme les archives ? Ça seul l'avenir pourra le dire.

Pour l'heure la jeune fille était fortement intéressé par l'état déplorable de la moto de la demoiselle en face d'elle. Ses envies de mécaniciennes étaient déployées à leur maximum, elle ne serait pas en paix avec elle même tant qu'elle ne l'aurait pas préparé. On est passionné de mécanique où on ne l'ait pas n'est ce pas ? Surtout qu'elle savait qu'elle en était capable, ce n'était pas la première fois qu'elle réparerait une cylindré, et le défis ne lui faisait pas peur, puisqu'elle y prenait du plaisir. Ah c'est beau d'avoir une passion. Continuant d'observer dans le moindre détaille la bécane, n'hésitant pas à la toucher et même de la pencher pour mieux observer les dégâts, elle commençait à comprendre comment elle allait s'y prendre pour la remettre en état de marche comme au premier jour. Une si jolie moto ça serait dommage de la laisser dans se triste état.

À la réponse de la jeune femme à la peau basané, Nana fit une tête étonnée, quel genre de métier pouvait-on faire pour mettre une moto dans un état si déplorable ? Elle s'entrainait à faire des cascades ? Non sinon elle aurait une tenue plus adapté … Bah après tout ça ne la regardait pas, en revanche sa dernière remarque firent bruler le regarde de la petite ; on la sous-estimait. Des flammes dans les yeux, un large sourire sur les lèvres, elle était bien motivé à prouver qu'elle n'était pas qu'une gamine qui était incapable de quoique se soit avec ses dix doigts.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
hé hé hé !


Avec se petit rire malicieuse, elle sortait tout un tas d'outils des plus divers et varier qu'elle mettait entre ses doigts comme si c'était des armes précieuses. Et d'un geste rapide, elle s'empara de la moto et la tripota de part et d'autre à la vitesse grand V, si bien qu'on arrivait même pas à voir ce qu'elle faisait. On voyait juste une masse flou qui bougeait autour du véhicule, avec des bruits métalliques et de la fumée, mais rien de vraiment concret qui permettait de savoir ce qu'elle a fait exactement dessus. Ainsi elle pouvait faire ce qu'elle voulait, que se soit voler des pièces ou l’endommager d’avantage, puisque personne n'était capable de voir ce qu'elle faisait.

Mais voilà qu'après quelque minute, puisque la mécanicienne était la plus rapide du monde dans n'importe quelle réparation, elle s'écarta de la moto pour que sa propriétaire puisque mieux l'admirer. Celle-ci était comme neuve, totalement réparé et c'est limite si elle ne brillait pas aux reflets de la lumière du jour. C'était un vrai miracle et autant vous dire que la petite était fière d'elle, ce n'est pas tous les jours qu'elle peut réparer des motos, alors lorsqu'elle le pouvait et bien elle était heureuse.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Et voilà ! Comme neuf, j'espère que ça te va, au faite c'est quoi ton nom ? Moi c'est Nana, si tu as encore besoin de réparation tu me trouvera au Mugenjô.


Dit elle avec un large sourire innocent qui faisait son charme, mais il est vrai qu'elle aimerait beaucoup connaître le nom de celle dont elle venait de réparer la moto, on ne sait jamais, ça pourrait être une cliente régulière.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Si l'ironie était faite de framboises, nous aurions de quoi faire un certain nombre de tartelettes.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ

Enquêteur en herbeEnquêteur en herbe


avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 27
Localisation : En mission

MessageSujet: Re: Une moto cassé [pv : Nana] Mar 27 Déc - 13:11

Une moto cassée ...


En voyant sa moto quasiment détruite, Lady Poison avait une pensé pour Mister No Break. Comment faisait-il lorsque son camion était détruit ? Car lui tout son talent résidait dans sa manière impressionnante de conduire, il était surement la seule personne qui pouvait conduire à une vitesse folle, risquant d’innombrable accident sans qu'elle n'en ait peur. Mais voilà s'il se retrouvait sans véhicule comment pouvait-il montrer son savoir faire ou encore terminer sa mission ? C'était vitale pour lui d'avoir un moyen de transport, mais en y réfléchissant de plus prêt elle sourit, comprenant enfaite comme il faisait, ou du moins elle imaginait la raison qui faisait que ça n'arrivait jamais pour lui de se retrouver sans son camion ou de voir ce dernier démolie durant une mission comme sa moto avait subit. Pour Himiko c'était tout simplement parce que Magaruma était juste un conducteur hors paire qui était capable de se sortir de n'importe qu'elle situation du moment qu'il avait un volant entre les mains. Oui le jour où durant une mission le camion de Maguruma se retrouverait dans un état lamentable, c'est que ça serait la fin du monde.

Mais pour l'heure c'était peut être tout simplement la fin du véhicule de Lady Poison, car la petite blonde qu'elle avait en face d'elle avait un sourire et un regard peu rassurant, elle allait faire quelque chose c'était sûr. Himiko n'eut d'ailleurs même pas le temps de prévoir un flacon de parfum au cas où la gamine ferait des choses trop suspect que cette dernière c'était jeté comme un fauve affamé sur la moto. On aurait vraiment pu croire que la petite était un félin qui s'acharnait sur une carcasse parce qu'elle n'avait rien d'autre à se mettre sous la dent. Impressionnant les enfants de nos jours, entre le geek du Mugenjô qui avait prit la tête des nouveaux Volts, dirigeant la zone basse du château d'une main de maitre, et maintenant elle qui réparait à tout va … sans compter Rena qui avait été un ange de Lucifer. À quand un enfant normal ? Il faut croire que dans cette ville ça n'existe pas, et encore dans ce monde, car aucun des protagonistes de l'histoire n'eut le droit à une enfance normal, prouvant alors que c'est une notion qui n'existe pas dans ce monde. À moins que justement une enfance normal soit considéré comme étrange ici, allez savoir. En tout cas la sorcière fut impressionné de voir la rapidité avec laquelle la jeune fille réparait sa bécane, elle n'arrivait même pas à la suivre du regard, déjà qu'en mécanique elle n'y comprenait pas grand chose, mais alors là elle était totalement larguée !

Après quelque minute à ne rien voir ni comprendre ce qui ce passait devant ses yeux, elle pu enfin admirer le résultat du travail de la petite blonde dont elle ignorait encore le nom. Elle en tombait des nue ! Himiko n'en revenait pas à quel point le travail était bien fait, la petite avec un vrai talent, c'était limite si elle n'était pas mieux que lorsqu'elle l'a eut, c'est dire. Vraiment, elle s'en voulait même d'avoir fait une réfléxion sous prétexte que la petite blonde était trop jeune pour savoir faire quelque chose qu'un mécanicien expérimenté aurait su faire, car vu l'était de la moto ce n'était pas à un novice qu'il fallait faire appel. Quel agréable surprise que de voir sa bécane réparer, passant d'une tête surprise à une mine réjouie avec un début de sourire.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Tu as vraiment réussit à … Tu es très doué !


Il était rare que Lady Poison fasse des compliments, mais là vu le talent elle était presque obligé de le faire. Mais ce que dit ensuite la gamine la choqua. Elle vivait dans le Mugenjô, cet endroit infâme dont il n'existait aucun mot pour décrire l'horreur de la vie là bas. Oui, Himiko se souviendrait toujours de la violence et la barbarie qu'elle avait vu dans le château, jamais elle ne pourrait oublier cet homme à la pancarte qui une seconde plus tard n'était qu'un squelette tenant une pancarte parce quelqu'un lui avait voler sa chaire et ses yeux pour les revendre, ou encore se bébé en décomposition, abandonné le long d'une rue sans que personne n'y prête attention. Dire que cette petite si souriante vivant dans endroit aussi épouvantable, c'était vraiment malheureux, et bien que la sorcière ne soit pas particulièrement fan des enfants, elle se prit d'affection pour la petite qui portait comme nom ; Nana. Dans un sens la petite tête blonde lui rappelait Ginji, les deux étaient spontanée et très enjoué, comment faisaient-ils pour garder le sourire alors qu'ils vivent dans un enfer ? Enfin Ginji lui a eut la chance de réussir à s'en sortir puisqu'il ne vivait plus au château, mais elle y vivait encore.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Himiko Kudo. Mais dois moi Nana tu vis toute seule au Mugenjô ? Tu veux pas aller vivre ailleurs ?


On pouvait en douter comme ça, mais Himiko avait un grand cœur, et elle voulait aider cette petite, après tout elle lui avait réparé sa moto c'était bien normal qu'elle s’inquiète pour elle non ?

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Himiko Kudo le Sam 14 Jan - 22:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://strong-world.forumactif.com
Aria Zanelli

Admin explosive

avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 11/11/2011

MessageSujet: Re: Une moto cassé [pv : Nana] Jeu 29 Déc - 12:27

Une moto cassée ...


La petite Nana était l'as du bricolage, aucune grande enseigne de réparation ne lui arrivait à la cheville, elle était capable de tout avec ses dix doigts et elle venait de le prouver à l'instant à jeune femme en face d'elle en réparant sa moto. Le seul problème c'est qu'elle avait réparé sa moto gratuitement, si elle n'était pas si jeune elle deviendrait mécanicienne professionnel et ouvrirait sa propre entreprise, ainsi elle pourrait se faire tout plein d'argent et ne jamais manquer de rien. Enfin construire une entreprise au Mugenjô c'était même pas la peine d'y penser, les seuls commerces là bas sont bien malsain et peu recommandable. Et puis d'abord fallait qu'elle trouve un moyen de déplacer Pluto, car tant qu'il était prisonnier du château elle ne pourrait le quitter de nouveau, ça c'était certain ! Mais elle ne dirait pas non pour être pays pour ses services, peut être qu'elle devrait envisager de travailler au noir un moment, ça lui permettrait de survivre.

Lorsque la jeune femme à qui elle venait de lui réparer sa moto la remerciait et la complimentait, la petite tête blonde ne savait plus où se mettre et affichait un large sourire sur son visage. Elle était contente qu'on lui dise qu'elle était doué, c'était la seule chose qu'elle savait faire alors autant qu'elle sache bien le faire non ? Sinon la pauvre se retrouverait sans rien ni même aucun talent … C'était déjà bien assez difficile d'avoir quelque chose. Malheureusement ce n'était pas assez pour survivre du moins au château, bien qu'une fois quelqu'un lui avait passé commande, celle de deux flingues d'une puissance inouïe, car la commandeur voulais s'aventurer dans les hauteurs du château de l'infini, il lui fallait donc des armes capables de vaincre les monstres qui y habite. Avec l'argent qu'il lui donna elle pu survivre un mois entier ! Et elle avait eut de la chance qu'il ne l'a tue pas, et pour cause, s'il la tuait personne ne serait capable de les lui réparer ou de lui en faire de nouveau. En fête mine de rien ça lui permettait de survivre, si toute fois des gens étaient intéresser par ses créations.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Merci 


Puis la jeune femme lui dit son nom, Himiko, c'était jolie, mais celle-ci semblait surprise de voir que Nana habitait dans le Mugenjô, faut dire que généralement les enfants n'avaient pas une longue durée de vie là bas. Cela voulait donc dire qu'elle y avait déjà été, pour quel raison avait-elle bien pu se rendre dans un lieu aussi sordide ? Bah ce n'était pas ses affaires, et ce genre de question la petite ne les posait pas. Parfois il y a des choses qu'il vaut mieux ne pas savoir, car pour avoir sa moto dans un état aussi délabré c'est qu'elle devait faire un métier bien dangereux et surement pas très claire. Malgré ça la jeune fille l'aimait bien, elle la trouvait gentille, peut être qu'elle se trompait, allez savoir, dans ce monde on ne peut jamais être sur de rien ni de personne, tout est dicté par les archives du Mugenjô. Restait à trouver le moyen de les contourner pour être maitre de son propre destin.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Non je ne peux pas vivre ailleurs, mon ami est coincé là bas et je ne peux pas le laisser seul encore une fois. Mais ça ne me dérange pas j'ai fini par m'y habituer.


Dit-elle naturellement comme si c'était un lieu de vie normal et paisible alors que c'était tout l'inverse. C'est vrai que la seule raison qui faisait qu'elle vivait là bas était Pluto, s'il n'y était pas elle serait peut être partit depuis longtemps, mais à quoi bon ? Elle qui avait vécu à un moment à l'extérieur du château elle savait qu'elle n'avait pas sa place là bas, sans compter qu'avec sa fugue, elle n'était plus la bienvenue, si on la retrouvait, c'est la police qui lui tomberait dessus à coup sur, et la seule lois qu'elle connaissait c'était celle du plus fort …

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Si l'ironie était faite de framboises, nous aurions de quoi faire un certain nombre de tartelettes.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ

Enquêteur en herbeEnquêteur en herbe


avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 27
Localisation : En mission

MessageSujet: Re: Une moto cassé [pv : Nana] Ven 6 Jan - 6:54

Une moto cassée ...


Himiko se souvenait bien du calvaire que c'est que d'être toute seule lorsqu'on est une jeune fille. C'est vrai qu'après la mort tragique de son frère Yamato, assassiné par Ban, elle avait du se débrouiller pour survivre toute seule, et encore heureux que les Voodooistes n'étaient plus à ses trousses, car comme elle ignorait tout d'eux, elle aurait vite était dépassé par les événements. Après avoir vécu ça durant des années, ce qui, avec son désir de vengeance, l'avait mener sur la voie du métier sombre de transporteur, car tout comme Nana, elle n'avait jamais été à l'école, et ne connaissait pas grand chose du monde. Tout ce qu'elle connaissait c'était son frère et Ban qui le lui avait apprit, mais elle passait le plus clair de son temps à faire des missions, d'où sa grande expériences, mais surtout et principalement des parfums empoisonneurs. Bien que très différente, les deux jeunes filles étaient en même temps très semblable, chacune ayant une vie difficile et se retrouvant dès le jeunes âge obligé de se débrouiller toute seule, bien que pour le cas de Himiko, se retrouver seule ne se soit fait qu'à la mort de son frère, alors que pour Nana se fut beaucoup plus tôt. Sans compter que les deux qui ne connaissaient rien au monde avait du se trouver un domaine où exceller pour avoir quelque chose à elle, rien qu'à elle.

Lorsqu'elle vit le sourire que l'enfant afficha lorsqu'elle la complimenta sur son talent de bricoleuse, étrangement la grande Lady Poison ressentit une sorte d'affection pour cette petite. Quoi de plus normal puisqu'elle la comprenait si bien, ayant vécu un passé similaire. Elle la regarda alors avec un sourire compatissant, se demandant ce qu'elle pourrait bien pouvoir faire pour aider cette petite pour ne pas qu'elle ne souffre trop de sa condition , ou pire qu'elle finisse par en mourir. Car si Himiko avait réussit a trouver un emploie comme transporteuse, c'est dans un sens grâce aussi au faite que dans son sang coulait le sang des sorcière et donc de ce fait elle était un peu plus forte que la normal, sans compter son talent pour les produits empoisonneurs, mais elle doutait que la petite puisse elle aussi rejoindre un jour un tel travail. Peut être que plus tard, mais pour l'heure c'est pas possible, et encore, il faudrait qu'elle réussisse à survivre à l'intérieur du château jusqu'à ce qu'elle soit capable de travailler car le taux de survit était bien faible là bas. Au moins elle pouvait sortir du château c'était déjà un bon début.

La petite Nana lui expliqua alors qu'elle avait un ami là bas et qu'à cause de cela elle ne pouvait quitter le Mugenjô car lui en était prisonnier, surement un être virtuel pensa alors Himiko, loin de se douter qu'il s'agissait d'un ordinateur géant. En même temps qui aurait pu s'en douter ? Le fait que la petite se soit habituer a ce monde d'horreur en était presque triste, c'est vrai être banalisé de l'enfer, de la mort constante de gens, d'un monde sans joie ni espoir c'est triste. Imaginer vous vivre sans ressentir de joie ou d'espoir parce que vous êtes entourer par la mort de vos proches et de toutes formes de vie vous entourant ? Révoltant non ? C'était le cas en tout cas de la sorcière qui n'aimait pas la situation de Nana, elle chercha alors une idée pour tenter de lui venir en aide, car le fait qu'elle ne puisse pas quitter le château était un terrible problème, et Himiko n'était pas assez forte pour affronter seule les monstres du château.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Je vois … tiens, c'est mon numéro pour me joindre, je t'en dois une pour ma moto, si un jour tu as un problème appel moi, je viendrais. Là je vais devoir y aller, mais n'hésite surtout pas à appeler, je sais ce que c'est que de se débrouiller seule, mais dans le Mugenjô cela doit être encore plus dure !


Après avoir griffonner son numéro de téléphone sur un bout de papier, elle le donna à la petite avec un sourire, pour le moment c'est tout ce qu'elle pouvait faire pour l'aider, ce n'était pas grand chose, mais si elle l'appelait, elle ferait tout pour venir l'aider le plus rapidement possible. Elle lui donna également le peu de liquide qu'elle avait sur elle, ce n'était pas grand chose non plus, mais avec ça, elle pourrait tenir une semaine avec son ami, mais vu qu'il n'était pas humain elle tiendrait surement un peu plus avec ça. Si encore Nana était préparer aux parfums empoisonneurs, elle aurait pu lui donner un flacon, mais le risque qu'elle se tue elle même accidentellement était bien trop grand pour prendre se risque. Himiko frotta la tête de la blonde et monta sur la moto, la faisant rugir au démarrage, voyant à quel point elle marchait super bien, elle la complimenta encore une fois avant de partir au loin.

_________________
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://strong-world.forumactif.com
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Une moto cassé [pv : Nana]

Revenir en haut Aller en bas

Une moto cassé [pv : Nana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» Super Moto de Bilstain.
» Mais comment Moto GAto va faire pour gagner maintenant?
» Kopter sur base de moto
» Duo Nana Mouskouri ,Charles Aznavour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'affaire Woodsmoke :: Zone calme :: Corbeille-